Danemark

01 mars 2011 22:01; Act: 01.03.2011 22:11 Print

Un Suisse inculpé de crime de lèse-majesté

Le ministre danois de la Justice a donné son feu vert mardi au ministère public pour poursuivre devant les tribunaux quatre militants de Greenpeace, dont un Suisse.

Une faute?

Les militants de Greenpeace s'étaient invités au dîner de gala donné par la reine lors du sommet mondial du climat à Copenhague en décembre 2009.

Les militants sont mis en examen pour «violation de la propriété privée contre la reine» du Danemark, selon un courriel de la justice danoise. Pour la procureure Lise-Lotte Nilas, «il s'agit, selon le code pénal, d'un crime contre sa majesté».

Les quatre militants, arrêtés le 17 décembre 2009, avaient été libérés le 6 janvier 2010. Mais la police danoise avait maintenu leur inculpation de faux et usage de faux et d'intrusion illégale dans la propriété d'autrui.

Deux d'entre eux avaient réussi à tromper le service de sécurité. Il avaient pénétré dans le hall d'une aile du château de Christiansborg conduisant à la salle manger où devait avoir lieu un dîner de gala le 17 décembre en présence de chefs d'Etat et de gouvernement.

Ils y avaient alors déployé des banderoles sur lesquelles on pouvait lire «Politicians Talk, Leaders Act» («Les hommes politiques parlent, les dirigeants agissent»).

Les inculpés, qui se trouvent tous dans leur pays respectif, sont également inculpés de s'être présentés comme des personnalités officielles et de falsification de documents.

Ils avaient mis de fausses plaques minéralogiques sur leurs voitures de luxe, leur permettant de passer sans encombre les barrages de police. La date de leur procès n'a pas encore été fixée.

(ats)