Étrange

04 avril 2019 14:49; Act: 04.04.2019 14:49 Print

Un Vaudois pris en flagrant délit de sabotage de chemin

par R.M. - À Suchy, un homme a rendu une route impraticable durant un mois, mettant en danger la vie des cyclistes.

storybild

Troncs, vieux fûts d'huile ou rochers étaient constamment retrouvés sur le chemin. (Photo: Commune de Suchy)

Une faute?

L'étrange histoire est révélée ce matin par «La Région», qui l'intitule: «Un villageois pris en flagrant délit de sabotage». Durant un mois, à Suchy, au sud d'Yverdon, un chemin était régulièrement découvert complètement impraticable. Troncs, vieux fûts d'huile, rochers: «quelqu'un déposait régulièrement des objets encombrants» sur cette voie, «à tout moment de la journée.» Pourquoi? Mystère.

Situé entre Suchy et Essert-Pittet, ce chemin est autorisé aux «bordiers et aux exploitants forestiers et agricoles». Ainsi qu'aux cyclistes. Or comme il est «en forte pente, un cycliste qui aurait surgi à grande vitesse depuis le sommet de la route aurait pu chuter et se blesser dangereusement», souligne le journal vaudois.

«Pour enquiquiner un agriculteur»

La commune a finalement demandé l'assistance de Police Nord vaudois (PNV). Des agents «ont surveillé les lieux pendant des jours» et ont fini par repérer l'individu qui s'évertuait à rendre le chemin impraticable. Il s'agit, selon Cédric Perrin, chef de Police-secours à PNV, d'«un homme âgé de moins de 30 ans. Qui a commis ces actes pour enquiquiner un agriculteur»

Le syndic des lieux songe désormais à envoyer la facture à ce villageois. Car les employés communaux avaient dû passer des plombes à déblayer le chemin que l'olibrius ne cessait d'encombrer. Il pourrait aussi être dénoncé à la Préfecture.

(nxp)