Républicaine dominicaine

19 septembre 2019 16:45; Act: 19.09.2019 16:54 Print

Il harcèle la fille qui lui plaît jusqu'à la noyade

À force de s'acharner sur une jeune fille de 15 ans à la piscine, un individu de 16 ans a provoqué son décès, au début du mois. Le drame a été filmé.

storybild

Nairobi, 15 ans, était impuissante face aux assauts de son agresseur. (Photo: Facebook)

Une faute?

Une jeune fille de 15 ans est morte noyée le 1er septembre, dans la banlieue de la capitale Saint-Domingue. Le drame a été filmé par une caméra de surveillance de la piscine de Pantoja, et les images ont fuité sur WhatsApp. Effondrée, la famille de la victime exige que le responsable de cette tragédie soit jugé comme un adulte, rapporte «Listin Diario».

Comme le montre clairement la vidéo, que nous avons choisi de ne pas diffuser, Nairobi Montes ne s'est pas noyée toute seule: un adolescent de 16 ans est à l'origine de cette tragédie. Le jeune homme s'est en effet acharné sur la victime, qui passait la journée à la piscine avec une amie. La vidéo montre l'individu pousser une première fois Nairobi dans l'eau. Dans la foulée, il répète son geste alors que l'adolescente vient de sortir péniblement de la piscine.

La jeune fille semble avoir beaucoup de mal à refaire surface, mais son bourreau revient à la charge, l'emportant sous l'eau avec lui. À plusieurs reprises, il saute sur sa victime, qui ne parvient plus à se débattre. Peu après, on peut voir le corps de Nairobi flotter au centre de la piscine, et l'adolescent lui sauter dessus encore une fois. Plusieurs minutes s'écoulent avant qu'un nageur ne vienne enfin en aide à la victime, assisté de son bourreau. Celui-ci se précipite ensuite à l'autre bout de la piscine pour alerter les secours.

Il se pointe à son enterrement

Selon la famille de Nairobi, l'adolescent craquait pour elle, mais la jeune fille n'était pas intéressée. L'individu tapait régulièrement l'incruste à des endroits où la victime se trouvait et lui prenait son téléphone pour vérifier ses conversations. Il lui était également arrivé de la frapper. Le suspect s'est même rendu à l'enterrement de Nairobi, le 3 septembre, et a tenté d'acquérir un T-shirt imprimé en sa mémoire. Un comportement de «psychopathe», estiment les proches de la victime.

Depuis, l'ado a été arrêté et placé en détention provisoire. Il doit se présenter au tribunal le 9 octobre.

(joc)