Chine

10 février 2019 09:38; Act: 10.02.2019 09:57 Print

Interdit d'atterrissage, l'avion doit faire demi-tour

En raison d'un détail technique, un appareil de la compagnie aérienne néo-zélandaise a dû faire demi-tour

storybild

Après être rentrés à Auckland, les passagers ont reçu un texto de la compagnie leur annonçant que leur vol avait été reprogrammé pour dimanche soir. (Photo: Keystone/Twitter)

Une faute?

Un avion de ligne néo-zélandais reliant Auckland à Shanghai a fait demi-tour après cinq heures de vol faute d'autorisation d'atterrir en Chine, a-t-on appris dimanche auprès de la compagnie.

Un communiqué de la compagnie nationale néo-zélandaise Air New Zealand indique qu'«un détail technique signifiait que l'appareil concerné assurant ce service n'avait pas l'autorisation des autorités de régulation chinoises pour atterrir en Chine».

Passagers avertis à mi-vol

Après être rentrés à Auckland, les passagers ont reçu un texto de la compagnie leur annonçant que leur vol avait été reprogrammé pour dimanche soir. Des passagers ont expliqué avoir été informés à mi-vol par le pilote que l'avion n'était pas autorisé à atterrir en Chine et devait rebrousser chemin.

«Au milieu de notre vol, le pilote nous a informé que les autorités chinoises n'avaient pas donné l'autorisation d'atterrir avec cet avion et que nous devions donc faire demi-tour», a déclaré au quotidien «New Zealand Herald» l'un des passagers, Eric Hundman, un enseignant de New York University Shanghai.

«Je serais surpris qu'Air New Zealand ait laissé un avion rempli de passagers décoller sans s'être vraiment assuré qu'il pouvait atterrir à Shanghai», a-t-il remarqué.

(nxp/afp)