France

17 juillet 2014 08:16; Act: 17.07.2014 08:25 Print

Un bébé oublié à l'intérieur d'une crèche

Une mère française a eu la peur de sa vie en allant rechercher son bébé de neuf mois à la crèche, mardi. Elle a trouvé porte close.

Une faute?

Un bébé de neuf mois a été oublié pendant environ une heure et demie mardi soir à Strasbourg dans une crèche après sa fermeture, a-t-on appris mercredi auprès de la direction de l'établissement, confirmant une information de RMC-Info.

Alertés par la mère, qui a trouvé porte close devant l'établissement en venant récupérer sa fille, les pompiers et la police ont forcé une porte et trouvé l'enfant réveillé dans son lit à barreaux.

L'intervention des secours a eu lieu aux alentours de 20 heures, tandis que l'établissement a fermé ses portes à l'horaire habituel de 18h30, a dit Muriel Litvinenko, directrice générale de l'association à but non lucratif ASBR, qui gère l'établissement.

«Les procédures ont été respectées, mais il y a eu une erreur humaine d'une encadrante», a admis Muriel Litvinenko. «Elle n'est pas allée jusqu'au fond du dortoir pour vérifier que tous les lits étaient vides avant de fermer la crèche».

«C'est scandaleux»

La mère était passée une première fois à la crèche dans l'après-midi, mais son enfant dormait et elle avait décidé en accord avec une autre membre du personnel de repasser plus tard, demandant à être rappelée au réveil de l'enfant. Mais personne ne l'a rappelée et «la maman a oublié l'heure de fermeture», a dit la direction, «sans chercher à minimiser la responsabilité» de la crèche. «L'enfant allait bien et a pu repartir avec sa mère, après avoir été examiné par un médecin», a ajouté Mureil Litvinenko.

«C'est scandaleux», s'est indignée de son côté la mère au micro de RMC-Info, estimant que sa fille était restée seule «deux heures à peu près». «Quand la directrice est arrivée, elle m'a dit qu'elle n'avait pas les mots pour s'excuser», a-t-elle poursuivi. «Je lui ai répondu que j'étais désolée, mais que j'allais devoir déposer une plainte et que ma fille ne reviendra plus là-bas».

L'établissement en question, inauguré en avril dernier, est une crèche bilingue franco-allemande, d'une capacité d'accueil de 60 enfants.

(afp)