Inde

22 octobre 2019 15:26; Act: 23.10.2019 07:54 Print

Un braconnier mangeur de pénis d'ours arrêté

Après une longue cavale, les autorités indiennes ont interpellé un homme qui a avoué avoir tué plusieurs ours lippus puis dégusté leurs organes génitaux.

storybild

Le suspect est également soupçonné d'être lié à la mort d'une tigresse. (Photo: Capture d'écran Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Un braconnier indien de tigres, également réputé pour manger les pénis d'ours lippus, a été arrêté au terme de six ans de cavale, ont annoncé mardi les autorités indiennes.

Le département de protection de la faune avait formé une unité spéciale en 2013 après la découverte au Madhya Pradesh (centre) de cadavres de plusieurs ours lippus, une espèce classée comme vulnérable, auxquels manquaient les organes génitaux.

Vertus curatives

L'homme arrêté samedi, qui porte le nom de Yarlen, appartient à une communauté qui croit que manger des pénis d'ours lippus possède des vertus curatives, notamment contre l'impuissance sexuelle.

Selon le quotidien Times of India, le suspect a reconnu devant la police avoir tué plusieurs tigres, de nombreux ours et des centaines de sangliers et paons.

Plusieurs noms

Un responsable du département forestier du Madhya Pradesh a indiqué qu'il vendait les vésicules biliaires d'ours, auxquelles certaines croyances attribuent également des propriétés spéciales, à des hommes d'affaires à travers l'Inde.

«Il s'était échappé lors d'une mise en liberté sous caution et avait contrefait des documents. Ces dernières années, il a aussi pris plusieurs noms, le dernier étant Jasrat», a déclaré ce responsable.

Le suspect est également soupçonné d'être lié à la mort d'une tigresse qui a disparu en 2012 dans la réserve de Pench au Madhya Pradesh, a ajouté cette source. Un an après, la peau de l'animal avait fait surface au Népal.

Menacé d'extinction

L'Inde héberge plus de 75% de la population mondiale de tigres et en estimait en avoir en 2018 près de 3000, soit une hausse de 30% en quatre ans, d'après le dernier recensement officiel.

La chasse et l'extension de la présence humaine ont poussé le tigre sauvage au bord de l'extinction à travers le monde. En 2010, lors d'un sommet en Russie, l'Inde et 12 autres pays abritant des tigres se sont engagés à doubler leur population.

La population de tigres en Inde augmente régulièrement depuis 2006, année où elle avait chuté à seulement 1411 animaux. Mais son niveau n'est pas encore remonté à celui de 2002, lorsque 3700 de ces prédateurs vivaient en Inde, selon les estimations.

(nxp/afp)