Berne

17 mars 2011 07:42; Act: 17.03.2011 10:30 Print

Un contrôle dégénère pour un billet non validé

par Simone Hubacher/jbm - Une équipe des BLS a giclé du spray au poivre sur un passager qui n’avait pas oblitéré sa carte multi-course. Une enquête a été ouverte.

storybild

Aveuglé par le spray, le passager (au centre) a été retenu manu militari. (Photo: lecteur-reporter)

Une faute?

Plusieurs passagers d’un RER ont été témoins d’une scène de violence, lundi après-midi, en gare de Langenthal-Sud. En présence: quatre employés de la compagnie de transport BLS et un passager. «Un voyageur éméché était dans le train mais n’avait pas remarqué qu’il n’avait pas composté son billet», raconte A. M.*, un témoin. Lorsque les contrôleurs lui ont demandé son adresse, il leur a donné de fausses indications. Les inspecteurs ont alors décidé de le confier à la police à Langenthal. «Il y avait de l’électricité dans l’air», confie A. M.

A l’arrêt en gare, le passager a voulu sortir. Les contrôleurs lui ont intimé l’ordre de rester assis. L’homme ne voulant pas obtempérer, un des contrôleurs lui a giclé du spray au poivre, tandis qu’un autre l’a poussé au sol. Dans la confusion, trois autres passagers au moins ont été gazés. La compagnie BLS va transmettre le cas au parquet et tenter de déterminer si la réaction des inspecteurs n’a pas été disproportionnée. «Le spray au poivre est utilisé en dernier ressort», rappelle Giovanni­ Leardini, porte-parole de le BLS.

*nom d'emprunt