France

05 mars 2019 14:22; Act: 05.03.2019 22:23 Print

Il voulait «venger» l'auteur de l'attentat de Strasbourg

Une intervention des forces de l'ordre dans une prison où un détenu a grièvement blessé deux surveillants au couteau et où des détonations ont été entendues, est en cours ce mardi soir.

storybild

Intervention du Raid dans une prison française. (Photo: DR/twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

La police française a interpellé mardi soir un détenu radicalisé ayant grièvement blessé deux surveillants mardi matin, avant de se retrancher avec sa compagne dans une prison de Normandie. La femme est décédée dans la soirée. Son compagnon est plus légèrement blessé.

L'opération a été menée par le RAID, les forces d'élite de la police nationale, à la prison ultra sécurisée d'Alençon/Condé-sur-Sarthe, où s'était retranché depuis près de dix heures l'homme de 27 ans, un détenu de droit commun considéré comme radicalisé en prison, selon une source policière. Sa compagne a également été appréhendée.

C'est le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner qui a annoncé sur Twitter l'interpellation des deux personnes. Pour la ministre de la Justice Nicole Belloubet, «le caractère terroriste de l'attaque» perpétrée mardi matin «ne fait aucun doute». Le parquet antiterroriste de Paris s'est d'ailleurs saisi du dossier.

Couteau en céramique

Le détenu a attaqué vers 9h45 deux surveillants âgés d'une trentaine d'années avec un couteau en céramique. Selon le procureur de Paris Rémy Heitz, il a crié «Allah Akbar» en se jetant sur les surveillants lors de l'agression et a dit «vouloir venger» l'auteur de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg le 12 décembre 2018.

«L'enquête ne fait que débuter pour établir les circonstances de cette grave aggression criminelle, trois gardes à vue sont pour le moment en cours», a ajouté le magistrat lors d'un point-presse.

Le couteau qui a servi à l'agression «aurait pu» avoir été «apporté par sa femme», a précisé Mme Belloubet. «La céramique, ça ne sonne pas» aux portiques de détection et la détection d'un tel couteau serait difficile «à moins de faire une fouille à corps de la personne. On n'a pas le droit de fouiller les personnes extérieures comme ça», a souligné Philippe Devique du syndicat Ufap.

La vie des deux surveillants, âgés d'une trentaine d'années, n'est «pas en danger», selon Nicole Belloubet. Le plus grièvement blessé, «éventré» selon le délégué FO, a subi une intervention chirurgicale. L'autre surveillant a été touché à la mâchoire, au visage et dans le dos, selon cette source.

Projet de mariage

Selon Pauline Brion, l'ancienne avocate du détenu, il a rencontré sa compagne «en prison et ils projetaient de se marier». «Il avait écrit à quelqu'un après sa conversion pour qu'on lui trouve une épouse», a-elle indiqué à l'AFP.

Converti à l'islam en 2010, l'homme a été condamné en appel fin 2015 à 30 ans de réclusion criminelle pour enlèvement, séquestration suivie de mort et vol avec arme, puis à un an d'emprisonnement pour apologie publique d'acte de terrorisme. Il avait été reconnu coupable, avec un complice, d'avoir séquestré, «momifié» et finalement étouffé un homme de 89 ans chez lui.

Octogénaire asphyxié

Les deux hommes s'étaient rendus le 17 avril 2012 au domicile de l'octogénaire à Montigny-lès-Metz (nord-est) pour le cambrioler. Le vieil homme avait été ligotté et bâillonné, son visage emballé dans des bandes médicales, tandis que les voleurs procédaient à la fouille de son appartement. Il était mort asphyxié.

En novembre 2015, le détenu a été condamné à un an de prison ferme pour avoir demandé à ses codétenus de «rejouer» l'attaque de la salle de concert du Bataclan à Paris (où 90 personnes ont été tuées le 13 novembre 2015 lors d'une attaque terroriste) dans la cour de la maison d'arrêt.

Selon le syndicat Force ouvrière (FO), il n'était pas détenu dans le quartier pour radicalisés ouvert en septembre. Le centre de Condé-sur-Sarthe, «l'un des deux établissements français les plus sécuritaires», accueille 110 détenus pour 195 places, selon Mme Belloubet.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Oto Mobil le 05.03.2019 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    La bonne solution...

    Il a voulu encore tuer ?.....dans ce cas : feu libre !....et l'affaire est pliée

  • Denis le 05.03.2019 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de visite possible...

    Pourquoi avec un pedigree pareil, ils peuvent bénéficier de visite familial, alors qu'ils ne sont pas récupérable et devrait ne plus jamais sortir de prison.

  • Farid Aarab le 05.03.2019 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    honteux

    Horrible ce personnage, mes pensées vont aux gardiens de la paix.

Les derniers commentaires

  • Eric Lecteur le 06.03.2019 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    Grandeur et faiblesse des démocraties

    Un terroriste (malheureusement pas seulement) incarcéré dans une prison au Maroc, vous n'en entendrez plus jamais parler.

  • Nostra*&*somniator le 06.03.2019 19:39 Report dénoncer ce commentaire

    Savoir prendre des décisions censées

    Comme quoi les hommes et les femmes prennent des décisions imbéciles sans voir les implications futures de celles-ci (telles que les droits de l'homme). C'est ce qui causera la perte de l'humanité. On va mettre les terroristes en prison pour 10, 20 ou 30 ans maxi en Europe et APRÈS? Le problème est que l'Homme se juge lui-même et de ce fait ne VEUT pas prendre des décisions qui pourrait s'appliquer à celui qui juge. Et pourtant seule le peine de mort apporte LA SOLUTION.

  • Benie le 06.03.2019 10:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même en prison?

    Il s'est retranché ? Bon si il n'y a personne d'autre qu'il y reste...pas de boissons, pas de nourriture, il finira bien par ressortir où il sera attendu de pieds fermes...et si tout à coup, une balle perdue ferait son effet et bin ça nous débarrasserai d'un monstre et ça coûterait rien. Mes pensées de santé à ces jeunes gardiens . J'espère que ça ira. Bon courage

  • Cyril le 06.03.2019 07:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vitz

    Ce qui me choque le plus c'est qu'ils n'osent pas fouiller les personnes venant de l'extérieur. Sérieux? Au moins le type à chopé 30ans, pas comme en Suisse ou il aurait pris du sursis.

  • marc anthony le 06.03.2019 06:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    poudre au yeux

    comme par hasard......et vous y croyez encore, a xes pseudo terroristes qui attaquent quand les gouvernements ont des problèmes ?