France

08 janvier 2016 16:51; Act: 08.01.2016 17:53 Print

Un garçon de dix ans décède après s'être pendu

Un enfant est décédé des suites de ses blessures dans la nuit de mercredi à jeudi en Guadeloupe après avoir tenté de mettre fin à ses jours par pendaison.

storybild

Le rectorat de la Guadeloupe a déployé depuis jeudi une cellule d'écoute psychologique d'accompagnement des élèves et des enseignants dans l'école où l'enfant était scolarisé (Photo: AFP/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION)

Une faute?

Comme systématiquement en cas de mort violente, une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte, menée sous la direction du parquet par la sûreté départementale du commissariat de Pointe-à-Pitre/Abymes. Selon les premiers éléments à la disposition de la justice, il s'agit d'un suicide. Les parents ont retrouvé leur enfant pendu au domicile familial mercredi.

Les secours ont tenté de le ranimer sur place puis l'ont transporté au centre hospitalier universitaire de la région pointoise où il est finalement décédé quelques heures plus tard. Une autopsie devait être pratiquée ce vendredi. Les parents, sous le choc, n'ont pas encore pu être entendus par la police.

Plus de 10'000 suicides

«On ne connait pas pour l'instant les raisons de son geste», a précisé le parquet, estimant que la crainte d'être grondé, évoquée par certains médias locaux pour expliquer ce drame, était «une conclusion très lapidaire».

Le rectorat de la Guadeloupe a déployé depuis jeudi une cellule d'écoute psychologique d'accompagnement des élèves et des enseignants dans l'école où l'enfant était scolarisé aux Abymes. Elle restera en place autant que nécessaire, a-t-il précisé à l'AFP.

Le suicide chez l'enfant est rare. Parmi les moins de 15 ans, 44 suicides de filles et garçons, âgés de 5 à 14 ans, ont été enregistrés en 2010, dernière année pour laquelle des chiffres ont été publiés. Tous âges confondus, 10'509 morts par suicides ont été enregistrés la même année en France, selon ces chiffres de l'Inserm.

(nxp/afp)