France

09 octobre 2018 16:00; Act: 10.10.2018 18:10 Print

Un malvoyant et son chien virés d'un magasin

Un jeune homme handicapé a été malmené par le personnel d'un supermarché à cause de son animal. La vidéo a provoqué un tollé.

Sur ce sujet
Une faute?

Arthur Aumoite, 25 ans et malvoyant, a posté lundi sur YouTube une vidéo le montrant se faire refuser l'accès d'un magasin Monoprix fin septembre à Marseille. Cette scène, qui a déclenché la colère des internautes, a fait l'objet de nombreux articles dans les médias français.

«Le 21 septembre, j'étais tout juste arrivé à Marseille, nous allons dans un magasin Monoprix avant d'aller à un dîner chez des amis. Il n'y a pas de vigile à l'entrée. Puis au milieu du magasin, un homme qui faisait des mises en rayon et se présente comme le directeur du magasin. Il commence à dire que c'est n'importe quoi d'amener un chien ici», a raconté le jeune homme à Libération.

S'ensuit un échange virulent entre les deux protagonistes. Le directeur s'est justifié à plusieurs reprises qu'il «a des normes d'hygiène à respecter, et qu'il ne peut accepter aucun animal dans le magasin». Quant à Arthur, il a brandi l'article 88 d'une loi datant de 1987 qui garantit l'accès aux chiens guides d'aveugle à peu près partout.

Poussé contre un rayon

Finalement, un vigile a prêté main forte au responsable de l'enseigne et s'est emparé de l'animal pour l'évacuer de la supérette. Sans son chien, Arthur Aumoite a dû se résoudre à sortir du bâtiment non sans avoir été violemment poussé contre un rayon.

Peu de temps après, la police est arrivée et a signalé au directeur qu'il était bel et bien dans l'obligation de laisser entrer le maître et son chien. Le gérant est tout de suite venu s'excuser, a expliqué le jeune homme.

La chaîne Monoprix a également présenté ses excuses sur Twitter: «Nous sommes désolés pour cet incident, tout comme le directeur du magasin qui a revu le jeune homme l'après-midi-même pour s'excuser. Si pour des raisons sanitaires, les animaux ne sont pas acceptés dans nos magasins, les guides d'aveugles font évidemment exception.»

Pour Arthur Aumoite, «la pilule n'est pas passée» et il envisage de «porter plainte pour refus d'accessibilité et violence volontaire sur personne vulnérable». Contactée par Libération, l'association nationale des maîtres de chiens guides d'aveugles explique avoir eu à traiter une centaine de cas de refus d'entrer dans lieux ouverts au public en 2017.

Contrairement à la France, en Suisse, la police ne peut pas forcer un établissement privé à accueillir un chien-guide. Mais les personnes victimes de discrimination peuvent engager des poursuites judiciaires.

(nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Florian Degoumois le 09.10.2018 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Répugnant et honteux

    Il faut arrêter avec l'excuse des risques sanitaires, la science a évolué depuis le Moyen-Age... Sur le plan sanitaire, il y a beaucoup plus de risques dans ce boui-boui avec les humains et leurs mains sales qu'avec un chien...

  • Fausses Bonnes le 09.10.2018 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Raisons

    Si les raisons sont sanitaires, les humains sont souvent un bien plus grand risque...

  • Flo le 09.10.2018 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux

    Scandaleux lattitude de lenseigne et de son personnel dans cette situation. À relever aussi que pour une fois une loi française semble plus censée que ce que nous prévoyons ici...

Les derniers commentaires

  • Ignace von Staraskovic le 14.10.2018 18:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tolérance ? Quelle tolérance ?

    Le gérant ignorait certes la loi, mais il a été très correct. Il a proposé au malvoyant de retourner vers l'entrée avec son chien et d'appeler la police pour régler le problème. Le malvoyant aurait dû accepter la proposition, sans crier et sans résister. Puisqu'il était accompagné, il aurait pu faire ses courses, tout en laissant son chien à son pote et à l'extérieur, en attendant la police. La police aurait alors expliqué la loi au gérant, qui paraît de bonne foi et qui aurait sans doute changé de comportement face aux chiens d'handicapés en respectant la loi. Le pire scandale vient de ceux qui ont fait preuve de violence en bloquant l'entrée du Monoprix les jours suivants. Quand on veut prêcher la tolérance, on ne doit pas user de la force contre un commerce et ses employés. La loi ne le permet pas et il est contradictoire de demander le respect de la loi tout en commétant des délits plus graves encore que la faute du gérant.

  • L'Isocèle le 11.10.2018 18:54 Report dénoncer ce commentaire

    honteux

    Ca me met hors de moi! Dommage pour Marseille - ma ville. A Genève, j'ai une amie qui connaît régulièrement ce genre de problèmes (restaurant, opéra, cinéma, taxi...: un chauffeur est parti un soir la laissant seule dans le froid après avoir refusé de prendre son chien). C'est honteux de n'avoir aucune présence d'esprit. Au lieu de pousser le gars comme il le fait (!), il aurait dû calmer le jeu et demander à la police de venir. Il aurait compris qu'il était en tort mais aurait au moins eu un comportement un peu plus civilisé.

  • quinette le 11.10.2018 09:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un peu de souplesse

    cette video met terriblement mal à l'aise d'autant plus que lorsqu'un chiot est eduqué en vu d'en faire un chien d'aveugle ou autre handicap sa famille d'accueil doit le sociabiliser et justement l'emmener partout y compris dans les centres commerciaux. Ces chiens sont equipés d'un harnais de couleurs qui mentionne qu'ils sont de futures chiens guides.

  • Felix le 10.10.2018 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre

    Avec son handicap comment pouvait-il f1ire ses courses. Surprenant.

    • L'Isocèle le 11.10.2018 18:55 Report dénoncer ce commentaire

      Pas aveugle...

      Malvoyant...

  • Zaza le 10.10.2018 13:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À méditer

    y a t- il plus fidèle qu'un chien d'aveugle envers son maître ! J'en connais des humains qui seraient prêts à prendre les jambes à leur cou que de s'occuper toute leur vie d'un malvoyant ...???!!!