Chine

20 janvier 2020 16:52; Act: 20.01.2020 17:06 Print

Un porc forcé de sauter à l'élastique avant l'abattoir

Pour inaugurer sa nouvelle attraction, un parc de loisirs a fait vivre un calvaire à un cochon, samedi. Devant la foule de réactions outrées, les responsables se sont excusés.

Sur ce sujet
Une faute?

Une vidéo devenue virale sur le réseau social chinois Weibo a provoqué une vague de réactions outrées, ce week-end. Tournées dans un parc d'attractions de Chongqing, les images montrent un cochon faire du saut à l'élastique. Affublé d'une cape, attaché par les pattes arrières, l'animal est poussé d'une plateforme de 70 mètres de haut par deux hommes. On peut entendre les cris affolés du porc et les rires et applaudissements des spectateurs assistant à la scène. Ce «happening» avait été organisé pour fêter l'inauguration de cette nouvelle attraction, le 18 janvier.

Selon des médias locaux cités par «The Independent», le propriétaire du parc a déclaré que ce saut était censé marquer la fin de l'année du Cochon et le début de celle du Rat. Un porte-parole aurait ajouté que le porc avait fini à l'abattoir après son saut, et que le traumatisme subi n'était qu'«un petit peu d'amusement». La cruauté envers les animaux n'est pas interdite en Chine, mais le public est de plus en plus sensible à la problématique du bien-être animal. Des pétitions et autres appels au gouvernement se multiplient depuis quelques années.

«C'est de la cruauté envers les animaux dans ce qu'elle a de pire. Un saut à l'élastique est une expérience effrayante, même pour les humains consentants. Imaginez la terreur absolue d'être pendu de force par les pattes et jeté d'une plateforme élevée», s'indigne Jason Baker, vice-président des campagnes internationales de PETA Asie. Devant la quantité de réactions choquées, le parc a fait son mea culpa: «Nous acceptons sincèrement les critiques et les conseils des citoyens internautes et nous nous excusons auprès du public», a-t-il assuré.

(joc)