Etats-Unis

01 février 2019 13:53; Act: 02.02.2019 10:59 Print

Un seul rencard avec cette femme l'a envoyé en enfer

Une trentenaire est accusée d'avoir bombardé de SMS un millionnaire qu'elle connaissait à peine, avant de s'introduire chez lui pour prendre un bain. Son procès s'ouvre le 5 février.

Une faute?

Une Américaine de 33 ans est accusée d'avoir fait vivre un véritable enfer à un riche homme d'affaires qu'elle connaissait à peine. Le procès de Jacqueline Ades, qui a plaidé non coupable de harcèlement et d'intrusion, s'ouvre le 5 février à Phoenix (Arizona), rapporte le «New York Post».

Le calvaire de Jayden* commence fin 2016. Il rencontre Jacqueline via une application de rencontres pour millionnaires mais leur entrevue n'est pas une réussite. Après ce premier rencard, l'Américain décide de ne pas revoir sa soupirante, domiciliée en Floride. Visiblement, la jeune femme ne l'entend pas de cette oreille, et se met à bombarder l'homme d'affaires de SMS. Ceux-ci sont aussi imprévisibles qu'inquiétants: cela va de «Je t'aime», à «Je ferai des sushis avec tes reins et des côtelettes avec les os de tes mains», en passant par «Tu dois être gentil avec moi. Et rester pour toujours.» La victime, PDG et millionnaire, ne répond qu'à quelques SMS et finit par bloquer le numéro de téléphone de son admiratrice.



En l'espace de 10 mois, Jayden aura reçu plus de 100'000 messages, à une fréquence atteignant parfois les 500 sollicitations en une seule journée. Bloquée sur WhatsApp, Jacqueline revient en Arizona pour se rapprocher de sa victime. En juillet 2017, Jayden appelle la police après avoir vu son harceleuse garée devant chez lui. Après cet incident, les messages de la jeune femme tournent en menaces de mort ou en sommation: «J'ai besoin d'argent. Tu me le donneras. Je te forcerai», écrit notamment l'Américaine.

L'affaire prend une tournure résolument effrayante en avril 2018. Jayden étant en déplacement à l'étranger, Jacqueline s'introduit chez lui en compagnie de ses deux chiens. Elle a apporté de quoi préparer à manger et une bouteille de vin, qu'elle dépose sur l'îlot central de la cuisine. Depuis le système de surveillance installé sur son ordinateur, le millionnaire reconnaît la jeune femme et alerte les autorités. Les forces de l'ordre débarquent vers minuit et trouvent l'Américaine dans la salle d'eau, en train de prendre un bain.


Jacqueline est arrêtée, et les policiers découvrent un grand couteau de boucher bien en vue sur le siège passager de sa voiture. En garde à vue, la jeune femme est confrontée à certains de ses SMS, en particulier celui où elle menaçait de découper le corps de l'homme d'affaires et de lui retirer ses organes. «Elle a répondu qu'elle ne ferait jamais une chose pareille, mais a ajouté que si la victime et elle avaient été en couple et qu'il l'avait quittée, alors oui, elle l'aurait fait», peut-on lire dans le rapport de police.

La jeune femme est libérée sous caution mais retourne sur la case prison le 8 mai, après avoir ignoré une convocation devant la justice et s'être présentée au travail de Jayden en prétendant être sa femme. Depuis sa cellule, Jacqueline n'a pas perdu une once d'admiration pour l'homme de ses rêves: «J'ai eu l'impression de rencontrer mon âme soeur et tout était comme cela devait être. Et j'ai pensé que nous ferions ce que tout le monde fait, mais ce n'est pas ce qui s'est passé», avait confié la détenue à une chaîne locale venue l'interviewer.

*Prénom d'emprunt

(joc)