États-Unis

08 février 2019 10:04; Act: 08.02.2019 10:04 Print

Une star du porno au coeur d'une affaire «écoeurante»

Mercedes Carrera et son petit ami producteur, Daemon Cins, ont plaidé non coupables d'agression sexuelle sur une enfant de moins de 10 ans, mercredi en Californie.

Une faute?

Une actrice porno et son producteur de petit ami ont comparu une première fois devant la Cour du comté de San Bernardino (Californie), mercredi. Mercedes Carrera (35 ans) et Daemon Cins (43 ans) ont plaidé non coupables d'agression sexuelle sur une fillette âgée de moins de 10 ans, rapporte le «Daily News».

Les suspects, Melinda Smith et Jason Whitney de leurs vrais noms, auraient abusé d'une enfant «plusieurs fois» sur une période de quatre mois, selon la police. La fillette aurait subi des attouchements et des pénétrations digitales forcées, notamment. «La mineure en a parlé à sa famille, et sa famille nous a alertés. Que quelqu'un puisse faire quelque chose comme cela à un enfant, c'est écoeurant», a déclaré Donald Patton, policier chargé de l'enquête.

«Une grande quantité de preuves»

Les autorités suspectent également le couple d'avoir filmé certaines agressions. Pour l'heure, aucun enregistrement n'a cependant été retrouvé, mais les perquisitions menées au domicile des suspects ont permis de récolter «une grande quantité de preuves qui corroborent les déclarations de la victime», a ajouté l'inspecteur dans un communiqué de presse. Les policiers ont découvert des armes et de la drogue chez Smith et Whitney. Ils ont par ailleurs constaté que leur chambre à coucher avait été aménagée de manière à faciliter le tournage de «vidéos pornographiques».

Le responsable de l'enquête n'a pas voulu préciser de quelle manière la fillette était tombée entre les mains du couple. Il suspecte par ailleurs qu'il y ait d'autres victimes et a lancé un appel à témoins. Smith et Whitney, qui ont également plaidé non coupables de possession de méthamphétamine et d'armes, se sont vu refuser une libération sous caution avant leur prochaine apparition devant la Cour, agendée au 14 février.

(joc)