Royaume-Uni

15 mars 2019 18:18; Act: 15.03.2019 18:18 Print

On lui pique sa table, elle dégaine son talon aiguille

Une jeune femme de 28 ans a échappé à une peine de prison ferme après avoir défiguré une quadragénaire lors d'une soirée en boîte, en octobre 2018.

storybild

Parce qu'il s'inquiétait trop pour l'enfant de l'accusée, le juge lui a épargné une peine de prison ferme.

Une faute?

Mercedes Eyre était en larmes lorsqu'un juge lui a annoncé qu'une peine de prison prononcée contre elle aurait un effet dévastateur sur son enfant. Après avoir plaidé coupable de coups et blessures, la Britannique de 28 ans a finalement été condamnée à un an de prison avec sursis, la semaine dernière. Elle était accusée d'avoir attaqué une femme de 47 ans à coups de talon aiguille, l'année dernière, dans un club de Bournemouth (sud de l'Angleterre).

Le 21 octobre 2018, Georgina Scott-Andrews était de sortie avec sa soeur Heather et des amies, raconte le «Daily Echo». Fatiguée d'avoir tant dansé, Heather s'est assise à une table pour respirer quelques instants. C'est là que Mercedes a débarqué, signalant «de manière relativement agressive» que la table était réservée, selon le procureur. La quadragénaire a donc libéré la place mais est revenue en arrière après avoir réalisé qu'elle avait oublié son verre. Hors d'elle, Mercedes s'est mise à hurler sur Heather, et Georgina est arrivée pour voir ce qui se passait.

Aucun souvenir de l'attaque

Assise à la table, la jeune femme a levé une jambe et asséné un coup de talon aiguille «façon kung-fu» au visage de Georgina, qui a basculé en arrière. «L'accusée l'a ensuite frappée à plusieurs reprises sur la poitrine et la tête», a décrit le procureur au tribunal. La victime n'a aucun souvenir de cette agression. «Tout ce dont je me souviens, c'est de m'être retrouvée aux toilettes, de m'être regardée dans le miroir et d'avoir été choquée par la quantité de sang», a-t-elle témoigné.

Selon Georgina, les videurs ont laissé Mercedes s'en aller. Si elle a été arrêtée, c'est parce qu'une amie de la jeune femme, choquée par ce qu'elle venait de voir, l'a dénoncée à la police. La victime a dû se faire poser treize points de suture. Elle gardera pour toujours une cicatrice au-dessus de son oeil gauche et les séquelles psychologiques sont encore bien présentes. «Si cela avait été un centimètre plus bas, j'aurais pu perdre la vie», a expliqué la quadragénaire. En plus de sa peine de prison avec sursis, Mercedes devra faire du bénévolat et suivre une activité de réhabilitation. Elle devra, en outre, verser 500 livres (660 francs) à Georgina.

(joc)