Enfant tué à Bâle

26 mars 2019 05:08; Act: 26.03.2019 07:11 Print

L'école choquée par cet «acte de violence inouïe»

L'école bâloise du petit garçon assassiné par une femme de 75 ans se dit «sans voix» face à cet «acte de violence inouïe».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le meurtre d'un élève à Bâle a «profondément secoué» l'école dans laquelle il était inscrit. L'établissement public exprime toutes ses condoléances et sa sympathie à la famille de l'enfant de sept ans dans un avis de décès publié mardi dans la «Basler Zeitung».

Le jeune garçon a été poignardé jeudi en plein jour par une Suissesse de 75 ans alors qu'il rentrait de l'école. Découvert grièvement blessé sur le trottoir par une enseignante, l'écolier est décédé peu après son admission à l'hôpital. L'établissement scolaire se dit «sans voix» face à cet «acte de violence inouïe».

Vendredi, le Ministère public de Bâle-Ville a fait savoir qu'il avait des doutes sur la responsabilité pénale de la meurtrière. La septuagénaire pourrait souffrir de troubles mentaux et fait actuellement l'objet d'un examen psychiatrique.

Marche commémorative à Bâle

Selon les premiers éléments de l'enquête, elle ne connaissait pas l'enfant et sa famille, originaire du Kosovo. Après avoir attaqué le garçon, la meurtrière présumée s'est éloignée du lieu de l'attaque. Elle s'est présentée un peu plus tard à la police et a avoué avoir poignardé l'enfant.

Le garçonnet a été enterré samedi au Kosovo. Le même jour à Bâle, des centaines de personnes, selon divers médias, se sont réunies pour effectuer une marche commémorative.

(nxp/ats)