Bali

24 janvier 2020 06:31; Act: 24.01.2020 06:31 Print

Une falaise, une lettre d'adieu, mais pas de corps

Un Britannique est soupçonné d'avoir mis en scène sa propre mort pour échapper à la justice. Il aurait sauté d'une falaise, mais son cadavre est introuvable.

Une faute?

La mort d'un Britannique de 39 ans, survenue lundi à Bali, intrigue les autorités indonésiennes. À priori, tout laisse à penser que Ryan Roth s'est donné la mort en sautant d'une falaise à Uluwatu. Mais malgré les recherches intensives effectuées sur place, le corps du trentenaire reste introuvable. La police a constaté que les buissons situés en contrebas ne semblaient pas endommagés, et les opérations menées dans l'océan à proximité du lieu du drame sont restées vaines.

En haut de la falaise, les enquêteurs ont retrouvé des affaires appartenant au Britannique, dont une lettre d'adieu adressée à sa compagne. Laissé dans un sac, le mot disait: «Je suis désolé Alice. Je suis l'homme duquel tu es tombée amoureuse, mais des choses passées que je n'ai jamais faites t'ont donné l'impression que j'étais un étranger. Je t'aimerai toujours. Rien de tout cela n'est de ta faute. Ton homme.»

Les autorités cherchent désormais à déterminer si le trentenaire est tombé accidentellement, s'il s'est suicidé ou s'il a quitté les lieux en vie, ce qui semble être la thèse privilégiée. «Nous n'avons trouvé aucun signe indiquant une chute», souligne Hari Adi Purnomo, qui dirige les équipes de recherche. Ryan Roth aurait-il mis en scène sa propre mort? Possible, car le Britannique était recherché en Australie pour escroquerie, explique 9News.

L'homme, qui se présentait sur les réseaux sociaux comme le CEO et fondateur de sa propre entreprise, est par ailleurs soupçonné d'avoir arnaqué plusieurs personnes aux Etats-Unis, en France ou en Angleterre. Retrouvée par la police, la compagne du trentenaire a assuré n'avoir rien remarqué d'anormal chez lui ces derniers temps. Les autorités de Bali appellent les personnes qui connaissaient Ryan Roth à coopérer avec elles.

(joc)