Seine-et-Marne (France)

03 juin 2011 13:32; Act: 03.06.2011 13:49 Print

Une fillette se fait agresser au cutter

Le ministre Français de l'Education nationale, Luc Chatel, a demandé que «toute la lumière soit faite» sur l'agression dont aurait été victime une fillette de sept ans.

Une faute?

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a demandé que «toute la lumière soit faite» sur l'agression dont aurait été victime une fillette de sept ans de l'école élémentaire de La Grosse-Pierre à Meaux (Seine-et-Marne), selon un communiqué publié vendredi.

La fillette aurait été agressée au cutter lundi par des élèves de son établissement pour une raison encore à déterminer, avait indiqué jeudi une source policière.

Questions de sécurité

M. Chatel a demandé «au recteur de diligenter une enquête sur les faits qui se sont déroulés dans l'école élémentaire La Grosse-Pierre à Meaux, le 30 mai».

«Selon des instructions ministérielles du 18 septembre 1997, les modalités de l'organisation de la surveillance et de la sécurité des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires publiques doivent impérativement permettre une sécurité constante des enfants», rappelle le ministre.

Le père de la fillette a déposé plainte mardi au commissariat de Meaux après que celle-ci lui eut rapporté avoir été agressée au cutter, avait indiqué la source policière, tout en soulignant que c'était un événement face auquel«il faut rester prudent», car «on n'a aucune certitude sur la véracité des faits».

Les enquêteurs pensent que les déclarations de la victime présumée «sont crédibles, mais c'est sans certitude». «Tout ce qu'on sait, c'est qu'elle n'a pas été agressée sexuellement» et que les auteurs présumés des faits sont «des gamins de l'école mais pas de sa classe», avaient-ils précisé.

(afp)