Russie

02 avril 2019 19:19; Act: 02.04.2019 19:19 Print

Une héritière prête à tout pour la fortune de sa mère

Une jeune femme de 26 ans a écopé d'une peine de 16 ans de prison pour avoir commandité les meurtres de sa mère et de ses trois frères et soeur, en 2014. Son petit ami a pris perpétuité.

Une faute?

Une Russe de 26 ans vient d'être condamnée à 16 ans de prison pour avoir organisé le meurtre de sa mère et de ses trois frères et soeur. Dans l'espoir de mettre la main sur la fortune de sa famille, estimée à 4 millions de francs, Daria Pereverzeva a manipulé son petit ami Dmitri Kolesnikov, 27 ans. Celui-ci a écopé d'une peine de prison à perpétuité, rapporte le «Sun».

Elena Pereverzeva, une riche économiste de 43 ans, a été retrouvée morte dans les cendres de sa maison, en septembre 2014. Les corps de Daniil, 12 ans, et des jumeaux Maria et Ivan, 3 ans, ont également été découverts dans cette demeure chic de la banlieue de Moscou. Une autopsie a permis d'établir que la quadragénaire et son fils aîné avaient été étranglés avant l'incendie. Les petits, eux, sont morts asphyxiés par la fumée.

Daria projetait d'hériter de la fortune de sa mère ainsi que de sa propriété après sa mort. Elle avait également des vues sur le patrimoine de son grand-père de 77 ans. La jeune femme, qui n'était pas présente dans la maison au moment des meurtres, a dans un premier temps défendu bec et ongles son amoureux, rapidement soupçonné. Lors de ses interrogatoires, Kolesnikov s'est souvent contredit, livrant une version des faits boiteuse.

Interrogée, Daria a été relâchée. Avant même que les soupçons ne se posent sur la Russe, des témoins ont été frappés par son attitude impassible lors de l'enterrement de sa mère et de ses frères et soeur. Dans la foulée, la jeune femme s'est envolée pour la Thaïlande, où elle a rejoint son père, divorcé et établi là-bas. Sous le soleil, Daria a été plusieurs fois photographiée tout sourire, tantôt prenant la pose avec un tigre, tantôt passant du bon temps dans la mer. Et ce, à peine huit semaines après la disparition de sa famille.

En 2016, l'héritière est rentrée en Russie pour apporter des «preuves» qui innocenteraient son petit ami. Mais le piège s'est refermé sur la jeune femme: accusée d'être le cerveau de cette sordide affaire, Daria a été incarcérée. Loin de se démonter, Daria a nié toute implication dans ces meurtres: «Dans ma tête, j'ai promis à ma mère que je serais forte et que je découvrirais la vérité», a-t-elle notamment déclaré.

La jeune femme a fini par lâcher son petit ami, qui s'est lui aussi retourné contre elle. Kolesnikov a livré un témoignage accablant, affirmant qu'il avait commencé par étrangler Elena, puis Daniil, sur ordre de Daria. Cinq ans après ces meurtres qui ont choqué la Russie, le verdict est enfin tombé. À l'annonce de la sentence, l'héritière, qui avait plaidé non coupable, est restée de marbre.

(joc)