Etats-Unis

06 janvier 2016 15:36; Act: 06.01.2016 15:42 Print

Une jolie braqueuse de bijouteries rend fou le FBI

Les autorités ne parviennent pas à mettre la main sur une jeune femme qui a déjà dévalisé six boutiques, à visage découvert, depuis avril dernier.

Une faute?

Elle est entrée dans la bijouterie vêtue d'un legging noir et d'une veste bleue. Un bandeau blanc dans les cheveux, un sac brun en bandouillère et des baskets aux pieds, la jeune femme a sorti un revolver et menacé le personnel de la boutique de Mebane (Caroline du Nord), lundi matin. La criminelle a forcé les deux employés à se rendre à l'arrière du magasin, où elle les a ligotés avant de s'emparer de plusieurs bijoux et de prendre la fuite.

La jeune femme, âgée d'une vingtaine d'années, en est déjà à son sixième braquage, raconte le «New York Daily News». Et le FBI se révèle, pour l'heure, incapable de lui mettre la main dessus. Accompagnée d'un complice, la braqueuse a notamment attaqué une bijouterie de Panama City (Floride) en août dernier. Comme le montrent les images de vidéosurveillance, l'inconnue opérait cette fois encore à visage découvert, vêtue d'un simple top et d'un short. Selon la police de la ville, l'homme avait retiré la cale de la porte du magasin pour que sa complice puisse verrouiller l'entrée. Elle avait ensuite sorti une arme et ligoté les employés dans les toilettes avant de se servir dans les vitrines.

La jeune femme et son assistant ont entamé leur tournée des bijouteries à Woodstock (Georgie). C'était le 28 avril dernier. Le 5 août, ils s'attaquaient à un commerce de Dawsonville (Georgie), avant de frapper à Panama City, une semaine plus tard. Le 16 octobre, c'est une boutique de Sevierville (Tennessee) qui a subi le braquage des deux acolytes. Le FBI a fait savoir que la jeune femme et son homme de main, un individu d'environ 180 centimètres pour 110 kg, étaient armés et dangereux. Le duo se déplace dans des voitures à chaque fois différentes. Sans piste valable, les autorités ont lancé un appel à témoins, dans l'espoir d'en savoir plus sur ces terreurs des bijouteries.




(joc)