Bling-bling en Allemagne

15 octobre 2013 13:11; Act: 15.10.2013 13:49 Print

Voici les photos qui embarrassent le St-Siège

Un évêque bling-bling, au cœur de plusieurs scandales, tente de sauver sa mitre par tous les moyens. Apôtre d'une Eglise pauvre, le pape François doit statuer bientôt sur son cas.

Voir le diaporama en grand »
Cette image, relayée de nombreuses fois sur Twitter et les réseaux sociaux, montre l'évêque allemand Franz-Peter Tebartz-van Elst en personnage Lego. L'évêque de Limburg est surnommé en Allemagne "l'évêque de luxe" pour ses dépenses somptuaires. Le voici dans la cours intérieure de son siège épiscopal doté également d'un musée, de salles de conférence, d'une chapelle et d'appartements privés. Le projet, décidé par son prédécesseur et évalué initialement à 5,5 millions d'euros, a vu sa facture finale grimper à 31 millions d'euros. Mgr Tebartz-van Elst a notamment dépensé 10'000 euros pour les fenêtres de sa chapelle privée. Selon les médias allemands, l'évêque a longtemps cherché à dissimuler le coût réel des travaux qui ne cessait de croître. Cette baignoire lui a coûté 15'000 euros. Voici un plan de son siège épiscopal. Son parc aurait été aménagé pour 783'000 euros. Et ses appartements auraient coûté la bagatelle de 2,9 millions d'euros. Le tout a été financé par l'Eglise catholique, donc indirectement aussi par les dons des paroissiens. Le 13 octobre, plusieurs personnes ont fait une chaîne humaine devant le siège épiscopal de l'évêque de Limburg pour protester contre ses dépenses somptuaires. Ils ont demandé la démission de l'évêque. Franz-Peter Tebartz-van Elst est arrivé discrètement dimanche à bord d'un vol à bas prix de Ryanair pour des entretiens au Vatican. En Allemagne, l'affaire faisait la Une des journaux télévisés et du Spiegel sous le titre: "le serviteur de Dieu qui coûte cher".

Sur ce sujet
Une faute?

Test délicat pour le pape François de sa volonté d'une Église pauvre : l'évêque de Limburg, surnommé en Allemagne «l'évêque de luxe» pour ses dépenses somptuaires, est à Rome et son sort devrait être scellé cette semaine au Vatican. Franz-Peter Tebartz-van Elst, titulaire de ce riche diocèse du sud-ouest de l'Allemagne, à la baignoire de 15'000 euros, est arrivé discrètement dimanche à bord d'un vol à bas prix de Ryanair pour des entretiens au Vatican. Le Saint-Siège a indiqué ne pas savoir si l'évêque le plus détesté d'Allemagne rencontrera le pape argentin qui prêche sans cesse pour une «Église pauvre pour les pauvres».

Autocritique demandée

Le président de la Conférence épiscopale allemande, Mgr Robert Zollitsch, qui rencontre le pape cette semaine pour discuter entre autres de cette affaire, a demandé lundi à l'évêque d'exercer «l'autocritique». Les reproches sur sa politique dépensière et une attitude arrogante ne doivent pas rester «sans conséquences», a-t-il dit.

Mgr Tebartz-van Elst, 53 ans, que de nombreux catholiques allemands appellent à démissionner, a fait construire un siège épiscopal doté d'un musée, de salles de conférence, d'une chapelle et d'appartements privés.

Baignoire de 15'000 euros

Le projet, décidé par son prédécesseur et évalué initialement à 5,5 millions d'euros, a vu sa facture finale grimper à 31 millions d'euros. Selon les médias allemands, l'évêque a longtemps cherché à dissimuler le coût réel des travaux qui ne cessait de croître. Ses appartements auraient notamment coûté la bagatelle de 2,9 millions d'euros, avec une salle à manger de 63m2 et une baignoire de 15'000 euros. Le montant des travaux pourrait même atteindre 40 millions d'euros, selon Die Welt.

Le parquet de Hambourg (nord) a demandé une ordonnance pénale car il l'accuse d'avoir menti sous serment: la justice met en cause des déclarations à Der Spiegel à propos d'un voyage en Inde, pour rendre visite à des pauvres. Voyage effectué en classe affaires, selon ce qu'a raconté à l'hebdomadaire Mgr Tebartz-van Elst. Mais sous serment, il a ensuite assuré avoir refusé de répondre à la question du journaliste.

«Le serviteur de Dieu qui coûte cher»

«Nous prenons cette affaire très au sérieux» mais «les gens attendent de la clarté pas une réaction précipitée», a commenté Mgr Zollisch devant un attroupement de journalistes allemands, en rappelant que des experts désignés par l'Église sont chargés de passer au peigne fin les budgets du diocèse.

Mgr Tebartz-van Elst, qui a dit vouloir remettre son destin entre les mains du pape et qui aurait plusieurs défenseurs au Vatican, est aussi critiqué pour un style arrogant. Le contraire de ce que François recommande sans cesse en prêchant proximité, simplicité et dépouillement.

Le Vatican a envoyé mi-septembre un observateur, le cardinal italien Giovanni Lajolo, qui devait remettre son rapport. Rien n'est toutefois certain quant à une démission éventuelle. En Allemagne, l'affaire faisait la Une des journaux télévisés et du Spiegel sous le titre: «le serviteur de Dieu qui coûte cher».

Merkel dénonce un «poids pour la communauté catholique»

La chancelière Angela Merkel, fille d'un pasteur protestant, a estimé que la situation constituait «un poids pour la communauté catholique». Sur les discussions à Rome, elle a assuré, via son porte-parole Steffen Seibert: «le gouvernement n'a naturellement aucune indication ni aucun conseil» à donner. «Mais je peux exprimer l'espoir qu'il y aura une solution pour les croyants, pour la confiance des gens dans leur Église».

«Un cancer, une lèpre»

François a demandé à l'Église de se dépouiller matériellement mais aussi «spirituellement», la «mondanité spirituelle» de ceux qui parlent des pauvres «en buvant le thé» étant selon lui «un cancer, une lèpre».

Les Églises en Allemagne sont bénéficiaires d'un impôt qui les rend bien plus riches que dans les pays voisins. Elles financent de multiples associations, écoles, missions, projets de développement. Déjà Benoît XVI avait fustigé en 2011 lors d'une visite dans son pays une Église efficace et organisée mais souvent sans âme.

Depuis qu'il est pape, François n'a pas pris de mesures spectaculaires contre la richesse de certaines Églises. Mais il a accepté en septembre la démission d'évêques slovènes eux aussi très dépensiers, et engagé une réforme des finances du Vatican.

(arg/ofu/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lyse le 15.10.2013 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    personne n'était au courant ?

    Comme si ses supérieurs n'étaient au courant de rien ? Même 5,5 millions au départ : un scandale. C'est une église très très riche

  • Dieu le 15.10.2013 13:42 Report dénoncer ce commentaire

    RAUS! Dehors

    Comme pour Don Camillo, l'expédier dans un endroit retiré en Afrique ou Amérique du Sud pour 10 ans.

  • JP II le 15.10.2013 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    Politique ou religion, même combat

    Un peu comme la politique... la religion est et sera toujours la cause de bien des guerres. La vie serait tellement plus simple si l'on naissait réellement tous égaux !

Les derniers commentaires

  • Isabelle G le 16.10.2013 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    évêque de Limburg

    J'ai rencontré cet évêque, très profond et spirituel et je suis navrée de ce qui lui arrive. Je me souviens d'une de ses homélies où il citait en Français un brave curé de campagne : "La vraie pauvreté suscite l'initiative de Dieu" et je garde cela comme un trésor. Tous ces événements sont douloureux et j'espère que le diocèse , qui a été le mien de nombreuses années se relèvera pour poursuivre sa mission.

  • Lili le 16.10.2013 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Église et Fric= complémentaire?

    Je suis catholique pratiquante et si je vais à l'église ce n'est pas pour le curé mais pour ma croyance.Avec tout ce qui se passe dans l'église catholique,si on allait à la messe pour les curés,il n'y aurait plus beaucoup de personnes présentes.Déjà que les églises se vident toujours plus. Il est vrai que ce qu'il se passe au sein de l'église catholique est lamentable. Il y a des millions dans les caisses et les gens qui crèvent de faim dans le monde n'en bénéficient pas. Au lieu d'aider le fric va ailleurs.C'est honteux et j'espère que le Pape des pauvres fasse la lumière sur cette injustice

  • Boston malinsulting le 16.10.2013 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Faites comme je dis...

    ...pas comme je fais. L'église, c'est comme toute la société d'aujourd'hui. Management "Star Accadémy" ou "Top Chef", pas beaucoup de personnes pour assumer, mais une quantité pour porter des jugements sur les autres et faire tout le contraire à titre personnel. Qui a dit que l'Eglise n'était pas moderne?

  • saint pognon le 16.10.2013 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Eglise = cresus

    Avec les milliards du vatican ils pouraient résoudre le pb de la faim dans le monde et tout le monde le sait alors quelle différence avec cet évèque ?

  • Moi Ki le 15.10.2013 20:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Protestant

    Je suis catholique pratiquant ! Cet évêque se dit Catholique mais a mon humble avis il est sectaire, évangélique, protestant, j'en passe ! Cette affaire doit être résolu au plus vite!

    • Kim le 16.10.2013 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Halleluia!!!

      Il est vénale donc c'est un protestant?! Donc si je vous rejoint sur ce chemin, c'est un prêtre donc un pédophile, Les juifs ont les doigts crochus, les musulmans font tous le Jihad et le bouddhisme sert a faire décorer nos jardins, quels superbes raccourcis vous trouvez-pas? Réfléchissez un peu avant de nous sortir ce genre de perle et a ce que je sache être protestant n'est pas une tare ni une maladie mentale...