Genève

11 février 2019 16:15; Act: 11.02.2019 16:16 Print

«À trente secondes près, je me prenais la foudre»

Les pompiers ont enchaîné les sorties en raison des intempéries qui ont frappé Genève, dimanche. Il n'y a pas eu de blessé, mais un promeneur a eu très chaud.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les violents coups de vent qui ont balayé le canton, dimanche après-midi, ont obligé le Service d’Incendie et de Secours (SIS) ainsi que les sapeurs volontaires des communes à se démultiplier. «Nous avons effectué trois fois plus de sorties que d'ordinaire», compte le premier-lieutenant Jean-Pierre Zürcher, du SIS. Soit une soixantaine en tout, tandis que la centrale d'appels 118 a reçu une centaine d'appels durant la journée. «Il y a eu des chutes d'arbres et une voiture a été endommagée à Lancy, précise l'officier. Nous avons également dû intervenir pour des bâches et des barrières de chantier envolées, ou encore des tuiles arrachées.» Les intempéries n'ont pas fait de blessé.

Un promeneur l'a cependant échappé belle, selon ses dires. Dans l'après-midi, lui et son chien ont profité d'une éclaircie pour sortir. Rattrapés par le mauvais temps, ils ont trouvé refuge sous le pont de la Fontenette, entre Genève et Carouge. «Soudain, il y a un bruit énorme, mon chien a fait un bond: la foudre s'est abattue sur un arbre tout proche. A trente secondes près, on se la prenait sur la tête. Avant d'aller sous le pont, nous nous trouvions justement sous cet arbre, qui a comme explosé.»

(dra)