Grand Genève

13 décembre 2019 09:52; Act: 13.12.2019 09:55 Print

«Demain, pourquoi prendrais-je ma voiture?»

par Maria Pineiro - Christian Dupessey, maire d'Annemasse, s'exprime sur la révolution attendue le 15 décembre pour la mise en service du Léman express.

Sur ce sujet
Une faute?

CEVA, tram transfrontalier, voie verte, nouvelle gare. Depuis quelques années, Annemasse (F) connaît une mutation en accéléré. L'arrivée du Léman express dimanche en est la raison principale. La ville deviendra une interface importante du trafic ferroviaire régional. Ces bouleversements sont le fruit de longues années de discussions et de négociations menées d'abord par Robert Borrel, puis par son successeur, Christian Dupessey. Il raconte.

(mpo)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sisi fidi le 13.12.2019 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour les français

    jai adoré au Téléjournal la personne qui a osé dire que c'etait magnifique pour les frontaliers. Il sera plus simple de venir travailler chez nous.. pendant que certains suisses crèvent à petit feu et recherche de l'emploi avec un salaire descent !

  • Patrick le 13.12.2019 10:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Encore plus de frontaliers super ! Elle est où la protection du vrai peuple suisse !?

  • Theskytrotter le 13.12.2019 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lamentable...

    Je ne me sens plus concerné ne trouvant plus de travail à Genève dans ma profession ces derniers préférant employer des frontaliers à moindre coût je me suis expatrié professionnellement, merci à ces patrons Suisses qui préfèrent engager des français qui finissent par s'engager entre eux par la suite même avec moins de qualifications. La priorité des emplois devrait être à ceux qui habitent le canton indépendamment de la nationalité et à un salaire qui permette d'y vivre !!!

Les derniers commentaires

  • RCG le 29.12.2019 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hypocrites

    C'est une tradition Suisse de baisser son froc ..

  • Gryffindor le 15.12.2019 23:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand commence la journée de travail

    La voiture est une extension de chez soi, la journée de travail commence quand on quitte sa voiture et quand on prend les transports publics elle commence au moment où l'on sort de chez soi. Toute la différence est là

  • Jb le 15.12.2019 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le vélo

    Ami Suisse, ami Français. Prenez donc le vélo vous verrez que tout sera plus simple,et votre santé ne sera que meilleure. Bon courage à tous ceux qui utilise les transports public ou la voiture !

    • @B&W le 16.12.2019 11:30 Report dénoncer ce commentaire

      @ Jb

      Pauvre individu, je n'ai plus de jambes et suis en chaise roulante. Je ne pense pas faire le Tour de Suisse pour handicapés, d'autres idées ?

  • Jean Peuplu.... le 15.12.2019 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Chancy

    Pour commencer l'extension des horaires de fermeture des douanes déjà concernées (voire d'autres)... par exemple jusqu'à 8h30.

  • Citoyen F / CH revenu en CH le 15.12.2019 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne question pourquoi, parce que

    LES PRIVILéGIéS SONT RéGULIèREMENT EN GRèVE. Ce fait devait déjà être considéré lors de la planification ! Le charbonnier du TGV ne veut pas renoncer à ses privilèges, et les autres non plus. Il faudra donner la gestion des transports public GE à la RATP et la boucle est bouclée. Bon courage à tous ceux qui rêvaient de venir confortablement au travail chez nous. Ils savaient que d'un côté il y aurait toujours des problèmes liés à l'injustice sociale pérenne et attisés par les syndicats qui ne représentent qu'une minorité, les privilégiés, pas les travailleurs du privé créateurs de richesses