Genève

04 janvier 2017 19:06; Act: 06.01.2017 00:35 Print

«Des flammes sortaient et léchaient la façade»

par Léonard Boissonnas - Un sinistre s'est déclaré mercredi vers 18h dans le quartier des Charmilles (GE). L'immeuble a été évacué. Deux personnes ont été emmenées à l'hôpital.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La façade meurtrie du numéro 22 de la rue Daubin, aux Charmilles (GE), témoigne de la virulence du sinistre survenu mercredi. Un appartement a été entièrement détruit dans un incendie signalé à 17h55 aux pompiers. De nombreux appels faisaient état d'un feu sortant par la fenêtre de l'immeuble. Dépêchés sur place, les hommes du feu ont découvert un violent incendie qui ravageait un logement de cinq pièces situé au 4e étage.

«Des flammes sortaient par la fenêtre et léchaient la façade extérieure, décrit le commandant Nicolas Schumacher, du Service d'incendie et de secours de la Ville de Genève (SIS). Nous avons procédé à plusieurs sauvetages au moyen de deux grandes échelles et à l'extinction du sinistre avec deux lances», poursuit-il.

Deux hospitalisations

Vingt-cinq locataires présents dans l'immeuble ont été évacués. Cinq personnes ont été auscultées par un médecin sur place et deux d'entre elles ont été emmenées à l'hôpital pour des contrôles liés à une intoxication à la fumée. A 20h, le feu était éteint, mais les dégâts sont très importants. Des opérations de déblai et de sécurisation de la façade ont pris le relais. «Les stores de plusieurs étages, ainsi que des baies vitrées ont été partiellement touchés et menacent de tomber, indique Nicolas Schumacher. Il va falloir vider les gravats de l'appartement pour garantir une sécurité totale.»

De plus, une forte odeur irritante, émanant de l'appartement sinistré et qui «rend l'air irrespirable», a été constatée. Les locaux ont donc été ventilés en fonction. Vers 23h, les locataires ont tous pu regagner leur logement, à l'exception des occupants de l'appartement sinistré, a précisé jeudi l'officier.

De gros moyens ont été déployés pour venir à bout de l'incendie. En tout, treize véhicules de pompiers, vingt-six hommes du SIS, une dizaine de sapeurs volontaires de la Ville, trois ambulances, un véhicule du SMUR et un médecin ont été engagés. Une partie du quartier a été bouclée par la police. La brigade technique et scientifique a été envoyée sur place pour débuter son enquête et déterminer les causes du sinistre, qui ne sont pas connues pour l'instant.



(Source: Lecteur-reporter)



(Source: Lecteur-reporter)