Footballeurs genevois à Ibiza

12 février 2019 07:52; Act: 12.02.2019 15:55 Print

«Ils nous ont demandé une cigarette puis ont frappé»

Un ami de la victime a témoigné de l'agression qui l'a conduite à l'hôpital, samedi soir sur l'île espagnole. Le footballeur d'Etoile Carouge est toujours détenu.

storybild

L'agression s'est produite dans le Parque de la Paz, vers 4h du matin dans la nuit de samedi à dimanche. (Photo: Google Street View)

Sur ce sujet
Une faute?

«Il y avait quatre ou cinq hommes, environ vingt mètres derrière nous. Je crois qu'ils nous ont demandé une cigarette, en français. Puis, ils nous ont frappé.» Le petit ami de la jeune femme hospitalisée après une agression, dans la nuit de samedi à dimanche à Ibiza, à livré des détails sur la scène.

«L'un d'eux a commencé à frapper ma copine. Je n'ai pu lui venir en aide que quand j'ai réussi à me débarrasser de celui qui me frappait», ajoute le jeune homme de 23 ans. Selon une déclaration d'un juge cité par les médias espagnols, l'homme qui a pris pour cible la femme de 21 ans «avait clairement l'intention de lui casser la figure contre le sol.»

Selon le témoin, les agresseurs étaient tous membres de la même équipe de foot d'Etoile Carouge et auraient été sous l'influence de l'alcool ou de drogues. Les auteurs se sont enfuis quand les secours sont arrivés. «Heureusement que la police a été rapide. Sinon, je ne sais pas ce qu'ils m'auraient fait», se souvient-il.

Quatre joueurs ont été arrêtés, mais un seul reste en détention. Il encourt une peine qui peut aller jusqu'à 6 ans de prison. D'après «20 Minuten», une caution de 3000 euros aurait été demandée pour sa sortie. Les autres joueurs impliqués auraient déjà pu rentrer en Suisse.

La victime souffre d'une fracture de la mâchoire et de dents cassées. Le club Etoile Carouge a fermement condamné les actes reprochés à des membres de l'équipe et a exclu définitivement l'homme toujours en détention.


(vro/ywe)

Les commentaires les plus populaires

  • Nicko Ardesia le 12.02.2019 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Virez les aussi les autres

    les autres membres devraient aussi être exclut , d'office !! Ils étaient avec lui , donc complices avec lui. Cela veut dire que l'étoile Carouge accepte ce que l'équipe à fait. Les sponsors devraient se retirer en signe, pour montrez leur désaccord .

  • LaVieEnBleu le 12.02.2019 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les exclure

    à vie de tous clubs et d'enceintes sportives de Suisse, voilà une solution efficace.

  • Marc le 12.02.2019 08:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'excuse

    D'abord, étoile Carouge doit licencier ce type, et s'il est étranger le raccompagner à la frontière sans qu'il puisse revenir. Agresser gratuitement une femme est punissable, le faire à l'étranger, pensant que cela allait passer est une seconde fois punissable, aucune excuse.

Les derniers commentaires

  • Aristide le 13.02.2019 19:11 Report dénoncer ce commentaire

    Merci public.

    Ca relèvera du pénal avec, je l'espère, des juges qui appliqueront les lois helvétiques. Et peut-être des expulsions du territoire suisse, qui sait. A suivre.

  • Shyra le 12.02.2019 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La CH devrait enquêter sur eux

    Il serait intéressant que nôtre justice décortique les éventuels faits et gestes de ces "lâches" afin de tirer au clair s'ils n'ont pas participé à des agressions sur le territoire Suisse non résolu ? Il me semble qu'une telle violence ne surgit pas comme ça du jour au lendemain !? ..., une affaire à suivre ! De tout coeur avec les victimes et prompt rétablissement.

  • Christophe le 12.02.2019 22:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres types

    Non mais c'est quoi tous ses pseudos procureurs qui se permettent de juger, de condamner, de mépriser sans rien savoir de l'histoire juste parce que, eux aussi, ils ont visiblement besoins de se défouler...

  • johnreese le 12.02.2019 22:00 Report dénoncer ce commentaire

    pas sympa

    alcool plus coke ca donne envie de fumer et éclater quelques locaux. étoile carouge à ibiza n'importe quoi, allez jean mich

  • Eric Bonjour le 12.02.2019 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La violence gratuite est à proscrire !

    Suspension du club est que çà saute, et dehors du football ! C'est le carton rouge si ces faits sont prouvés juridiquement. C'est pas parce qu'on joue en première ligue, que l'on est à l'étranger, dans un pseudo anonymat, qu'on peut tout se permettre. La honte pour le football et malheureusement pour le FC Étoile Carouge qui semble pas maîtriser les siens. Je ne vois pas le football comme ça ... on attend à titre de citoyens lambdas les excuses du FC Étoile Carouge, pas seulement une distanciation avec les auteurs.

    • Patrick le 12.02.2019 18:32 Report dénoncer ce commentaire

      C' Pendant un match de foot ?

      Qu'est-ce que le football a à voir là-dedans excusez-moi? Il y a des voyous partout et de toute catégorie. Si cet homme avait été un plombier diriez-vous que le monde de la viande plomberie devrait avoir honte ? Soyons un peu intelligents s'il vous plait et ne généralisons pas toujours.