Genève

07 mars 2016 15:04; Act: 08.03.2016 11:30 Print

«La centrale se dégrade, l'entretien est défectueux»

Le conseiller d'Etat Antonio Hodgers et le conseiller administratif Rémy Pagani ont détaillé les raisons de leur plainte contre l'installation nucléaire du Bugey (F).

storybild

La centrale du Bugey se trouve à Saint-Vulbas (F), à 65 km à vol d'oiseau de Chancy, le point le plus à l'ouest du canton de Genève, et à 81 km du centre-ville de la cité de Calvin. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Canton de Genève, la Ville de Genève et leur avocate française Corinne Lepage ont expliqué ce lundi pourquoi ils avaient déposé le 2 février une plainte contre X visant la centrale nucléaire du Bugey, située dans le département de l'Ain, à environ 70 kilomètres du bout du lac. Les autorités considèrent que la centrale souffre «d'une dégradation croissante et d'un entretien défectueux de ses équipements». Elles relèvent qu'elle est située «sur une zone sismique et inondable, à très forte densité urbaine et à proximité de cinq sites industriels présentant des risques accidentels majeurs».

Sondage
La centrale nucléaire du Bugey vous effraie-t-elle?
82 %
10 %
8 %
1370 participants

La plainte genevoise, pour mise en danger délibérée de la vie d'autrui et pollution des eaux, a été déposée auprès du pôle santé du Tribunal de grande instance de Paris, spécialisé en matière sanitaire.

Autres procédure contre le Bugey

La France a récemment annoncé de nouveaux investissements pour prolonger l’activité du site du Bugey. «C’est une aberration, alors qu’on parle de gens qui peuvent mourir!, s’insurge le conseiller administratif Rémy Pagani. C’est aussi de l’argent gaspillé pour remettre à niveau les vieilles casseroles que sont les centrales nucléaires françaises.»

Les élus genevois ont rappelé que d'autres procédures administratives étaient en cours en France contre l'exploitation de la centrale du Bugey. «Les actions judiciaires contre la construction d'un dépôt de déchets radioactifs ont en revanche été rejetées par les juridictions françaises», ont expliqué la Ville et du Canton.

Long combat en justice

La procédure judiciaire lancée le 2 mars dernier «ne sera pas rapide», prévient déjà Me Corinne Lepage. Plusieurs cas de figure sont possibles. La justice française peut refuser d’instruire la plainte. Ou alors ouvrir une enquête préliminaire, mais dans ce cas, les plaignants n’auront pas accès aux pièces. Les autorités genevoises espèrent que la troisième option sera la bonne, à savoir la saisie de leur plainte par un juge d’instruction.

Exploitant de la centrale du Bugey, Electricité de France (EDF) ne souhaite pas commenter une procédure judiciaire en cours. Mais l’entreprise publique entend rappeler que l’an dernier, les lieux ont été l’objet de 39 inspections et que 160 millions d’euros y ont été investis pour la sureté. «La sécurité reste notre priorité numéro une et en la matière, la centrale du Bugey se situe dans la moyenne des installations françaises nucléaires», assure EDF. L’Autorité de surveillance considère de son côté que la centrale de l’Ain est «globalement satisfaisante» du point de vue de la sécurité.

(jef/dra)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alexandre Zbinden le 07.03.2016 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    illogique

    c'est beau la vie, une centrale nucléaire à proximité d une ville pas de soucis, des éoliennes prêt d un village ça crée opposition !!!! la logique !!!!

  • ---- le 07.03.2016 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    -----

    Vous voulez sortir du nucléaire et l'article suivant parle d'opposition à des éoliennes. Allez comprendre

  • Samuel le 07.03.2016 17:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    CocoriCouac

    D'après les probabilités, on sait où aura lieu la prochaine grande catastrophe nucléaire : Que ce soit du côté de Genève ou du côté de Bâle, nous serons les premiers touchés !

Les derniers commentaires

  • Ouèsava le 10.03.2016 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le diable est dans les détails !

    Certaines phrases sont bien françaises : "Globalement" satisfaisante, lorsqu'on parle de sécurité, ce n'est pas rassurant du tout !

  • Sébastien Parlamin le 08.03.2016 13:51 Report dénoncer ce commentaire

    L'impasse atomique

    En Suisse, nos centrales nucléaires ne sont pas rentables, au point que Alpiq et Axpo, continuellement en déficit, négocient pour que l'état rachète ces centrales pourries qui coûtent plus qu'elles ne rapportent. Alors imaginez la débâcle financière qui se déroule en ce moment en France, dont 75% de la production électrique est nucléaire. Ségolène veut maintenir des vieilles pétoires qui peuvent partir en vrille et condamner des millions de gens, pour sauver quelques milliers d'emplois sans avenir, au lieu d'en créer avec le développement des énergies renouvelables qui génèrent des bénéfices.

  • Lia le 08.03.2016 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Camouflets

    Selon la sego laine. Elle est en parfaite SANTE (la centrale) car elle elle doit déconner. Ministre de l'écologie en voilà une qui ne vaut pas tripette. C'est la France qui décide et les centrales ne seront pas fermées avant quelques années. Elle par contre elle devrait la fermer car un jour c'est blanc et l'autre jour c'est noir . Nous devons subir la cacophonie de ce gouvernement de gauchos bobos et d'un président qui remet la légion d'honneur à un type qui est un tyran. En plus tout était camouflé. C'est l'image de la gauche et du faites comme je dis mais pas comme je fais.

  • Moi et remoi le 08.03.2016 10:36 Report dénoncer ce commentaire

    toujours l argent avant le bien des autr

    Merci à la Suisse de faire ressortir le pb en esperant que ces "p....." de politique préfèrent éviter une catastrophe à l échelle européenne que de sauver 2000 emplois!!!

  • Alain lesage le 08.03.2016 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    beznau danger

    et beznau, laplus vielle centrale nucléaire au monde, à quand sa fermeture ?