Sécurité genevoise

02 juin 2011 22:40; Act: 03.06.2011 10:16 Print

«La lutte contre la drogue doit être prioritaire»

par Raphaël Leroy - Après une série inédite de faits divers liés aux stupéfiants, Isabel Rochat, la conseillère d'Etat genevoise en charge de la sécurité, fait le point.

storybild

Isabel Rochat est en poste depuis 2009. (Photo: Keystone)

Une faute?

– Deux cadavres retrouvés au parc Geisendorf mardi, un homme blessé par balle la semaine dernière aux Eaux-Vives: considérez-vous ces événements comme préoccupants?
– La sécurité des Genevois est ma priorité. C’est pourquoi je veux donner à la police les moyens d’agir, en augmentant ses effectifs et en la réorganisant. La situation s’est déjà améliorée, notamment grâce à Figaro. Ces événements restent heureusement rares.

– Le parc Geisendorf est connu pour être un lieu de deal. Ne pouvait-on pas agir en amont?
– Nous mettons des moyens importants tout au long de l’année, avec la task force drogue ou la brigade des stupéfiants. La police contrôle les consommateurs et interpelle les vendeurs. Mais le combat contre le trafic de drogue est une tâche de grande ampleur.

– Comment être plus efficace?
– Nous avons mis sur pied une opération destinée à renforcer la coordination entre la police et les gardes-frontières pour lutter contre le trafic d’héroïne et décourager les acheteurs provenant de France voisine attirés par le prix très bas de l’héroïne. Ainsi, près de 900 consommateurs français ont été interpellés en 2010 contre 400 en 2000. Je veux aussi renforcer la coopération avec le ministère public pour faire de la lutte contre le trafic de drogue un objectif prioritaire.

– Et la vidéosurveillance?
– Les caméras de surveillance sont un moyen complémentaire efficace de lutte contre la criminalité. Une étude est en cours pour en déterminer le meilleur usage.

- Certains habitants se plaignent du manque de lumière dans les parcs. Ne faudrait-il pas y remédier?
- Je suis très sensible à la situation des habitants qui vivent à proximité de lieux de deal. La sécurité des enfants en particulier me préoccupe. La lumière contribue à une augmentation du sentiment de sécurité mais elle encourage aussi une fréquentation tardive des parcs avec toutes les nuisances y relatives comme le bruit et les éventuelles déprédations.

- D'autres lieux de deal existent à Genève et sont connus de la police. Pourquoi n'arrive-t-on pas à mieux les contrôler?
- Je veux mettre toutes les forces dans la lutte contre le trafic de drogue, en misant sur la prévention et la répression. La police contrôle le plus régulièrement possible ces lieux, harcèle les revendeurs et met sur pied des opérations spécifiques qui nous permettent d'obtenir des succès importants en termes de saisies et d'interpellations. Notre détermination est implacable et portera ses fruits, j'en suis certaine.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tigris le 02.06.2011 23:12 Report dénoncer ce commentaire

    Encore une bureaucrate surpayée

    Elle ne doit pas sortir souvent cette dame!C'est en avale et pas en amont qu'il faut lutter.Cet au niveau des douanes que ça ce passe...De plus je rappelle que la drogue est une économie mondiale qui ne peut être éradiqué qu'avec la participation de chaque pays.

  • Un genevois le 03.06.2011 01:50 Report dénoncer ce commentaire

    Que du bla bla

    Pourquoi elle ne dit pas, pourquoi des gendarmes et des inspecteur quittent leur boulot?? Quand il se passe quelque chose vers la gare et quand on les appels, ils viennent 1h après ou ils ne viennent même pas. Déjà il faudrait peut-être mettre de l'ordre au sein de la police pour qu'elle fasse son travail. Genève c'est est devenu une ville pour trafiquant. Allez vous promener tard le soir à la rue du mont blanc ou un trafiquant viendra vous proposer de petite dose ou bien vous vous ferez voler votre porte monnaie par un zizou.

  • Jimmini le 02.06.2011 22:54 Report dénoncer ce commentaire

    Et bla et bla!

    Beaucoup de bla bla, mais aucune solution pour ces prochains jours... Quand à dire que ces événements restent heureusement rares, oui c'est vrai, faut pas faire peur à la population genevoise, et pourtant, si on disait tout ce qu'il se passe chaque jours et que nos citoyens ne savent pas. Bref, rien ne change hormis l'augmentation de la criminalité....

Les derniers commentaires

  • Jean Gamard le 04.06.2011 14:25 Report dénoncer ce commentaire

    Politique de Répression

    Encore, et toujours le mémé combat contre les dealeurs, mais si vous voulez être efficace faite comme au portugual, labas tout est légalisé et les drogues ne sont plus considéré comme tel, la-bas ce sont des patients considéré comme malade qui on besoin d'aide, car si un pays va mal, il y aura plus de consomateur de drogue.

  • Le doc le 03.06.2011 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    dealers

    Il faut réintroduire la peine de mort pour les dealers. Ce n'est pas seulement mais toute la Suisse qui est une plaque tournante et si la justice ne fait rien c'est qu'ils touche.

  • Roberteau le 03.06.2011 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    J'oubliais

    Ah oui, ayant habité à Thônex à l'époque où Mme Rochat siégait à la Mairie, les trafics en tout genre et les incivilités n'ont fait qu'augmenter! Regarder les statistiques thônésiennes pour voir comment évolueront celle du canton! Rappelez-vous ce vieux slogan : "il est interdit d'interdire! Même la bêtise..."

  • Massimo le 03.06.2011 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Nul!

    J'ai perdu 2 potes par overdose. La justice est nulle, le système est nul, tout est nul...

    • virg le 08.06.2011 10:59 Report dénoncer ce commentaire

      nul ok mais...

      Tout d'abord désolée pour les deux amis que tu as perdu, mais ce n'est pas la justice qui a obligé tes amis à se droguer, comme ce n'est pas la justice qui met une arme dans les mains de qqun et qui l'oblige à tirer, nous somme maîtres de nos propres vies et nous décidons de nous faire du mal ou non. Ne mettons pas tout le temps la faute sur la justice ou sur les autres. C'est à nous de savoir ce que nous faisons de nos vies et si cela est bien ou non. J'ai un cousin qui est décédé du SIDA après s'être injecté de la drogue avec une seringue contaminée, personne ne lui a obligé à le faire...

  • Morgarten le 03.06.2011 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Coup de pub politicard

    A quoi ça sert "d'interpeler" les dealers si c'est pour les relâcher dix minutes plus tard ?. Ca fait des années que le laxisme semble être cautionné par le gouvernement. Pas assez de prisons, renvois impossibles (Schengen), paperasse inutile, pas assez de moyens. Etudes, congrès, fora, bla-bla et autres idées lumineuses pour expliquer qu'on est bien incapables de juguler le fléau sans faire de la peine à ces dames du CF, en charge des postes clef (DFJP, DFAE, DETEC et Finances). Courage, Mme Rochat. Les promesses rendent les fous joyeux.ABE