Genève

16 décembre 2011 11:56; Act: 16.12.2011 14:46 Print

«La situation n’est pas catastrophique»

par Faïrouz Khaïry - Les pompiers se tiennent prêts, dans la cité de Calvin, en cas de dégradation de la météo. Ils sont intervenus vendredi matin pour des chutes de branches et d’arbres.

storybild
Une faute?

Les éléments se déchaînent : La tempête «Joachim» qui balaie la Suisse vendredi est exceptionnelle, a déjà averti Météosuisse.

Vendredi matin, le Service d’incendie et de secours (SIS) est intervenu environ 40 fois à Genève pour des chutes de branches ou d’arbres. Les pompiers ont notamment été appelés pour des tuiles qui sont tombées ou encore des antennes et des volets cassés.

Véhicules spécialement équipés

«La situation n’est pas catastrophique. Pour l’instant, c’est tout-à-fait gérable, ce ne sont pas des interventions lourdes mais il faut voit comment cette tempête va évoluer», déclare le capitaine Nicolas Schmacher. Certains véhicules ont été équipés avec du matériel de tronçonnage, pour parer à toutes les situations.

Centrale d’alarme renforcée

Le personnel des SIS a-t-il été renforcé en cette journée particulière? L’effectif prévisionnel sera suffisant même en cas de dégradation de la météo, explique Nicolas Schmacher. «Nous avons renforcé le personnel de la centrale d’alarme car nous savons que c'est une journée particulière», ajoute le capitaine.

«Faire preuve de bon sens»

Du côté de la police, c’est un appel au bons sens qui est lancé. «Nous rappelons qu’il ne faut pas naviguer sur le lac aujourd’hui » précise Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police.