Crime à Genève

17 février 2011 21:43; Act: 18.02.2011 09:00 Print

«Le sang avait giclé sur les murs»

par Shahïn Ammane - Un sexagénaire a été retrouvé mort à son domicile. Selon ses proches, il pourrait avoir été victime de son goût pour les jeunes hommes. Sa soeur raconte.

storybild

C., la sœur de la victime, avait mis en garde son frère. (Photo: sha)

Sur ce sujet
Une faute?

«Tout le monde pleure la mort de Michel, lâche le meilleur ami de la victime. Un gars formidable!» C’est lui qui, le premier, a découvert le corps de son voisin du quatrième gisant dans son sang, mardi soir.

Ancien sertisseur

«Je le voyais tous les jours. Depuis dimanche, il n’a plus donné signe de vie et les stores de son balcon restaient baissés.» Inhabituel pour cet ancien sertisseur en horlogerie de 68 ans hyperactif. Le voisin avise le concierge, qui, avec un double, ouvre la porte. «Je n’ai pas pu supporter la vision d’horreur...»

Victime égorgée

C., la sœur de Michel, est alertée. Elle entre dans l’appartement et trouve le corps de son frère plié en deux, dénudé, coincé entre le lit et l’armoire. «Il y avait du sang de la salle de bains aux murs de sa chambre», souffle-t-elle. Les premières constatations de la police indiquent que la victime est décédée de coups de couteau. L’homme a notamment été égorgé, comme l’a révélé «GHI».

Trop généreux?
Qui pouvait en vouloir à Michel? Les versions de ses proches divergent. «Il m’a dit un jour qu’il était dans la merde», explique C. Car Michel ouvrait sa maison à tout le monde. Et des personnes en auraient profité pour y dissimuler de la drogue à son insu.

Virées dans les bars gays

Son ami, qui a parfois accompagné le fringant sexagénaire dans ses pérégrinations nocturnes, entrevoit une autre hypothèse. «Depuis qu’il était à la retraite, Michel a claqué 70 000 fr. de son troisième pilier, particulièrement dans les bars gay des Pâquis. Il aimait les jeunes hommes et aimait leur étaler son argent. Ces derniers temps, son activité sexuelle était plus débordante que jamais. Je l’ai mis en garde à plusieurs reprises.»

Montres disparues

«Je pense qu’il a dû ramener un mec qui l’a dépouillé.» Un meurtre crapuleux? «Sans doute, imagine la sœur, des montres de valeur ont disparu de son tiroir.» S­eule l’enquête de la police pourra tirer cette affaire au clair.