Genève

02 novembre 2009 22:45; Act: 02.11.2009 22:36 Print

«Les Blacks aux Pâquis ne sont pas tous des dealers»

par Shahin Ammane - Le film tourné par le MCG fait passer Jean-François pour un dealer. Sportif d’élite, le jeune homme veut rétablir la vérité et porter l’affaire devant la justice.

Une faute?

«T’es devenu dealer, maintenant?» Cette question, Jean-François, 28 ans, l’a trop entendue depuis que le clip électoral du Mouvement Citoyen Genevois (MCG) est diffusé sur le site du parti (13 000 visionnements) et sur YouTube. Et les remarques ont fusé d’autant plus que cette même séquence a été reprise, samedi dernier, par Canal+ dans son émission en clair «L’effet papillon», suivie par des millions de téléspectateurs.

«Même si mon visage a été flouté sur Canal, ceux qui me connaissent m’ont tout de suite reconnu, soupire le jeune homme. Un Black aux Pâquis n’est pas forcément un dealer!» Que faisait-il alors dans le quartier? «J’avais rendez-vous avec une amie à qui je ramenais deux valises d’habits», explique-t-il, tout en s’étonnant d’avoir à se justifier. Car Jean-François n’est ni dealer, ni frontalier. Il a un permis C et se trouve être un sportif de haut niveau ayant foulé les pelouses des plus grandes équipes de foot: Bayern, Servette, Young Boys.

Evoluant aujourd’hui en première ligue dans le club d’UGS, il s’inquiète: «Mes coéquipiers m’ont interrogé, et j’entraîne une équipe de juniors. Imaginez que leurs parents me prennent pour un dealer coke!» Et sa fiancée, et sa mère aide-soignante, et son patron? «Heureusement qu’ils me font confiance!» lâche-t-il.

Contacté, le député MCG Eric Stauffer, à l’origine de la vidéo, botte en touche: «Le pauvre était au mauvais endroit au mauvais moment. Nous poursuivions une bande de dealers et nous sommes tombés sur lui au coin de la rue. S’il veut saisir la justice, qu’il le fasse», conclut-il.