Genève

04 février 2019 07:01; Act: 04.02.2019 07:48 Print

«Les jeans troués permis que pour les garçons?»

par David Ramseyer - Des parents d'ados dénoncent une application exagérée, voire sexiste selon eux, des règles vestimentaires pour les élèves. L'Etat s'en défend.

storybild

Les jeans troués que porte Anja lui ont valu une annotation dans le carnet. (Photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ma fille a deux trous sur ses jeans - c'est la grande mode - et fin janvier, elle a récolté une annotation dans le carnet. Mais on ne dit rien à son camarade de classe, dont le pantalon est bien plus déchiré», s'étonne Claire*. La maman d'Anja*, 13 ans, assure ne pas partir en guerre contre le règlement vestimentaire du cycle d’orientation de Budé (lire encadré), où étudie son ado. Mais elle s'interroge: «Le pantalon troué, ça passe parce que c'est un garçon?»

«Cacher nos filles?»

Plus généralement, elle admet que des règles sont nécessaires pour éviter des abus, mais elle juge leur application parfois exagérée. «Une autre fois, Anja a été renvoyée chez elle pour un t-shirt sans manche. Quel est le message? Il faut cacher le corps de nos filles? Je trouve que la mienne est sans excès et ressemble à toutes les ados de son âge.»

Une autre mère, dont l'enfant est dans le même cycle d'orientation qu'Anja, s'insurge. Selon Julia*, sa fille a notamment reçu une remarque d'un enseignant pour s'être étirée en classe, ce qui a dévoilé son ventre: «Exiger une tenue correcte, oui. Mais là, elle n'est quand même pas à moitié nue, on ne parle pas non plus d'un string apparent. C'est du délire!»

Egalité de traitement

Le Département genevois de l'instruction publique (DIP) ne commente pas les cas particuliers. Mais il souligne être très sensible à la question de l'égalité. «Il n'existe pas de différences de traitement entre filles et garçons au sein des écoles», appuie le porte-parole du DIP, Pierre-Antoine Preti. Ce dernier ajoute aussi que «le renvoi d'élève à la maison est rarement effectué pour une raison uniquement vestimentaire».

Les prescriptions sur l'habillement découlent de la Loi sur l’instruction publique, qui exige une «tenue correcte et adaptée au cadre scolaire» (art. 115, alinéa 6). Libre ensuite à chaque établissement d'en préciser les contours. Les directions d'écoles peuvent ainsi demander que le ventre soit couvert ou prohiber le port du training et de la casquette en classe. Les parents sont informés du règlement, qu'ils doivent signer. Il y a aussi une dimension éducative, note Pierre-Antoine Preti. Des interdictions peuvent ainsi être édictées concernant «les vêtements qui affichent des slogans, des logos et des images à caractère sexiste, raciste, injurieux, obscène ou ordurier».

*Prénoms d'emprunt

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Denis le 04.02.2019 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    L'uniforme...

    Vivement que l'on introduise l'uniforme aux élèves, se sera beaucoup plus équitable.

  • Tartine456 le 04.02.2019 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La mode oui mais...

    Le retour à l'uniforme résoudrait bien des problèmes et éviterait cette surenchère vestimentaire.

  • Lisa Durand le 04.02.2019 08:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive les uniformes

    Remettons les uniformes dans les écoles et collèges comme dans certains pays. Le problème de « Qui s'habille comment » ne se posera plus....

Les derniers commentaires

  • Marie Ben le 06.02.2019 18:11 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement

    J'étais dans ce cycle il y a quinze ans et il y avait déjà ces règles extrêmement sexistes. Je suis bien contente qu'aujourd'hui les parents le dénoncent ! La Suisse est un pays qui a encore beaucoup de chemin a faire au niveau de l'égalité

  • Morgane le 05.02.2019 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    50-50

    Heu...faut pas que les enseignants exagèrent mais en même temps ce que je peux entendre des filles de leurs âge, notamment l'été, où elle se demandent "si elles sont bonnes" ça me choque littéralement !

  • El loco le 04.02.2019 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    Luttons les Lutins

    Bravo maman !!!

  • Lilou le 04.02.2019 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut savoir le porter

    Les jeans troués peuvent être très bien portés par des jeunes filles qui les mettent en valeur et surtout qui ont de la tenue. Malheureusement c'est rarement le cas. Je croise quotidiennement des gamines de 12 à 16 ans qui vont en cours avec des jeans troués. Maquillées comme des voitures volées, braillant et gloussant comme des oies, délurées, irrespectueuses et sans aucune tenue. Ces jeans sont juste la cerise sur un gros gâteau indigeste...

    • Isabelle le 06.02.2019 18:12 Report dénoncer ce commentaire

      Honteux

      Femme machiste. C'est triste

    • Pardulo le 06.02.2019 19:26 Report dénoncer ce commentaire

      Pauvreté

      Déchéance et décadence future ! Aucun respect ! Du bétail

  • Pierre Albert le 04.02.2019 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Marrant

    A mon époque on avait des jeans normaux qui se trouaient bien assez vite et naturellement.