Genève

15 octobre 2019 19:22; Act: 16.10.2019 09:28 Print

«On a payé ma perruque, pourquoi pas mes dents?»

par Lucie Fehlbaum - Une Genevoise atteinte d'un cancer a inspiré un texte multi-partis. Il demande aux caisses maladies d'assumer les frais dentaires induits par des maladies.

storybild

La chimiothérapie sensibilise les dents, elle peut les jaunir, les faire bouger et dans certains cas graves, abîmer l'os de la mâchoire. (Photo: iStock)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je ne ressentais aucune douleur, je ne m'y attendais pas du tout. Quand on m'a annoncé mon cancer des ovaires, c'est comme si on parlait à quelqu'un d'autre.» L'émotion est palpable quand Bernadette raconte son calvaire. Cette Genevoise bien apprêtée et souriante s'est battue contre la maladie de janvier à juillet, quand «par miracle» on lui a annoncé sa rémission. Mais elle a laissé des plumes dans ce combat et en entame désormais un nouveau, plus politique. «Les chimiothérapies ont abîmé mes dents, au même titre que mes cheveux et mes sourcils. L'assurance a payé mes deux perruques, une esthéticienne, mais pas mes traitements dentaires.» Outre des douleurs dans la mâchoire, les dents de Bernadette ont jauni et bougent. «Il y en a pour des milliers de francs!» déplore-t-elle.

Frais «strictement nécessaires»

Elle a ainsi contacté le député UDC Thomas Bläsi, pharmacien de profession, qui a rédigé une résolution signée par tous les partis, à gauche comme à droite (ndlr: à l'exception du MCG qui ne co-signe pas de textes émanant d'autres formations). «En pratique, les caisses se limitent à payer les frais dentaires strictement nécessaires à la poursuite du traitement, alors que la perte ou la dégradation de la dentition s'avère traumatisante pour les malades», dénonce Thomas Bläsi. Son texte veut notamment rendre obligatoire la prise en charge des soins causés par les traitements des maladies graves.


Sujet maîtrisé

Déjà déposé, il sera traité en urgence lors de la prochaine session du Grand Conseil, fin octobre.« Nous voulions éviter la séance de mercredi et les turbulences des élections fédérales de dimanche, par respect pour les patients», indique Thomas Bläsi. S'il est adopté, le texte devra convaincre l'Assemblée fédérale et les lobbies des assureurs. «Nous sommes plutôt bien armés, sourit l'élu UDC. Outre ma connaissance du monde de la santé, la deuxième signataire, Delphine Bachmann (PDC), est infirmière référente au centre du sein. Le troisième, Pierre Conne (PLR), préside la Ligue genevoise contre le cancer.»

«Dignité rendue»

Ensemble à gauche, les Socialistes et les Verts complètent le rang des initiants. Représentante de ces derniers, Alessandra Oriolo voit en ce texte l'occasion de «pallier à une injustice du système. La santé buccale n'est pas esthétique, elle est fondamentale. Elle peut influencer la rémission des patient-e-s. La prise en charge de ces traitements est essentielle pour les Vert-e-s, c'est une question de dignité rendue à des personnes déjà touchées par la maladie.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Silvana le 15.10.2019 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Frais dentaire

    Je confirme, suite à une leucémie qui a été traitée des des radiothérapies et des chimiothérapies, ma dentition s'est fragilisées mais je devais continuer mes traitements lourds et au fil des ans j'ai perdu mes dents, au mois de janvier on a dû m'extraire 6 dents et je me retrouve avec 2 appareils dentaires. Non seulement on subit la maladie qui risque de vous emporter mais en même temps on perd ses cheveux, vos ongles et plus tard ses dents. En plus on se retrouve à l'invalidité avec une perte de 50% de son salaire et il faut payer le dentiste. Il serait grand temps que cela change.

  • Julien Bruchet le 15.10.2019 19:48 Report dénoncer ce commentaire

    Et?

    Tu choisis rarement de vouloir un cancer...

  • Dente Iste le 15.10.2019 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de prise en charge pour les suisses mais

    Tiens c'est étrange mon voisin réfugié politique à l'aide sociale s'est fait refaire sa dentition pour pas un rond. Allez comprendre.

Les derniers commentaires

  • Yvette le 17.10.2019 22:49 Report dénoncer ce commentaire

    Frais et maladie

    Je suis un traitement de chimiothérapie, j'ai perdu mes cheveux mais pas mes dents. Je comprends la détresse de cette personne et je n'ose toujours pas dire de quel type de cancer je souffre de peur d'être moquée. C'est l'horreur mais que faire et comment agir ?

  • Président ASSUAS le 16.10.2019 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    ASSUAS salue cette initiative

    L'ASSUAS ne peut que saluer et encourager ce genre d'initiative. En effet il s'agit là de renverser la preuve. En réalité, les patients avant un traitement, contre le cancer, devraient faire un constat dentaire, afin d'avoir une preuve admissible. Cependant peu de patients, ou médecins, pensent à le faire, respectivement le conseiller, afin d'avoir les preuves nécessaires avant le début du traitement. Normalement, ces soins sont prévus dans la LaMal actuelle, mais s'est au patient d'apporter la preuve. Chose quasi impossible à moins d'avoir un constat dentaire.

  • marie le 16.10.2019 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les Assureur sont des arnaqueur!

    Finalement a quoi servent les assurances si elles ne payent pas vraiment nos maladies!!! Il fait une assurances qui paye les soin particulier de chaque personne car certaine personne payent pendent des année sans être malade et le jour ou elles ont une maladie rare rien est payé car c' est cas particulié et cela ne vas pas car je trouve cela UNE GROSSE ARNAQUE!!!! Donc une assurances qui paye les soins de chaque personne sur tout le corps des pieds à la tête les yeux et les dents y compris serait plus juste pour le prix que l'ont payent chaque année en Assirance en plus qu' il y a une franchise alors faut pas exagèrer!

    • he le 16.10.2019 14:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @marie

      oui tous en bloc , que ce soit les assurances accident ou l'AI et maintenant l'AVS qui se fait vider les caisses par leurs gestionnaires , une seule chose est sûre,si tu ne peux pas leurs prouver que tu esdans ton droit tu te fais rouler , nous en avons fait l'expérience

  • Mia le 16.10.2019 09:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de dents pas de santé

    Les dents font partie de notre corps donc de la santé, ça devrait être pris en charge!

  • on peut toujours rêver le 16.10.2019 09:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jouer ave les mots

    maintenant la question va être... que veut dire maladie grave ! car ils vont jouer avec les mots... je souffre d euchalasie de l l'oesophage et malgré un recours juridique et des années de guerre avec mon assurance-maladie je n ai eu que les yeux pour pleurer ...