Bagarre au Grand Conseil

21 février 2011 08:43; Act: 21.02.2011 10:59 Print

«Stauffer m’a frappé avec une violence inouïe»

Après en être venu aux mains à la buvette du parlement genevois avec le MCG Eric Stauffer, le Vert Roberto Broggini s’est fait opérer dimanche.

storybild

Eric Stauffer (à gauche) et Roberto Broggini sont passés des joutes verbales au combat physique dans l'enceinte du parlement genevois. (Photo: key/dr)

Une faute?

Que s’est-il passé le 11 février dernier à la buvette du Grand Conseil genevois? Difficile, pour le moment, de démêler le vrai du faux. Seule certitude, les députés Roberto Broggini et Eric Stauffer se sont violemment pris le bec. A la base de la dispute, une cigarette que le président du Mouvement citoyen genevois (MCG) se serait allumée sous les yeux de l’écologiste. Le lieu étant non-fumeur, ce dernier lui aurait demandé de l’éteindre.

Le ton serait alors monté entre les deux hommes. Roberto Broggini aurait appelé son adversaire politique «Staufführer», lequel aurait alors versé le contenu de sa bière sur la tête du Vert et lui aurait même craché au visage. A partir de ce moment, c’est le flou total, rapporte «Le Matin». «Il m’a donné un coup de pied dans le tibia d’une rare violence», assure Roberto Broggini. «Il a dû se faire mal tout seul, rétorque Eric Stauffer. Il était ivre mort. Il a voulu me donner un coup de pied, mais il s’est étalé.» Les témoignages d'autres députés présents au moment de l’échauffourée ne permettent de vérifier aucune des deux versions.

Reste que Roberto Broggini affirme au quotidien orange subir des «complications après le coup d’une violence inouïe» que lui aurait asséné Eric Stauffer. Immobilisé depuis quinze jours, il a été opéré hier aux HUG et se réserve le droit de porter plainte.

(20 minutes)