Santé à Genève

21 février 2011 18:30; Act: 21.02.2011 18:53 Print

15% des Genevois renoncent à se soigner

A Genève, 15% de la population a renoncé en 2008 et 2009 à certains soins faute de moyens.

Une faute?

A Genève, 15% de la population a renoncé en 2008 et 2009 à certains soins pour des raisons économiques, révèle une étude réalisée par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les soins dentaires arrivent en tête de ceux qui passent à la trappe faute de moyens.

Cette étude menée par l'unité d'épidémiologie populationnelle montre l'ampleur du renoncement aux soins pour des raisons économiques, indiquent lundi les HUG dans un communiqué. Les résultats basés sur un échantillon de 765 hommes et 814 femmes âgés de 35 à 74 ans ont été publiés dans le journal «Swiss Medical Weekly».

Dents, appareils puis médicaments

Chez les gens qui gagnent moins de 3000 francs par mois, le taux de personnes ayant renoncé à des soins grimpe même à 30%. Après les soins dentaires qui arrivent en tête des prestations auxquelles ont renoncé les plus pauvres (74%), arrivent les consultations de médecins (32%) et ensuite les appareils médicaux comme des lunettes ou des appareils auditifs (26%).

Enfin, 13% des sondés ont renoncé à prendre certains médicaments et 5% déclarent avoir dû laisser tomber une intervention chirurgicale. Enfin, cette étude montre aussi la difficulté que rencontre la population pour payer les primes d'assurance maladie. Au total 5%, des personnes interrogées ont eu au moins une fois dans l'année de la peine à sortir la somme nécessaire.

(ats)