Cosmétique

19 septembre 2019 13:45; Act: 19.09.2019 14:43 Print

Coty: jusqu'à 350 postes menacés à Genève

Le spécialiste des produits de beauté et des parfums vise de rétablir la rentabilité et le désendettement. Son plan passe par Genève.

storybild

Image d'illustration. (Photo: Coty)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de la moitié des emplois genevois du groupe américain Coty, spécialiste des produits de beauté et des parfums, sont menacés, mais une procédure de consultation est en cours et la multinationale confirme son engagement dans la région comme «un siège stratégique».

Coty avait annoncé fin août un plan quadriennal de redressement de 600 millions de dollars au plan international (quasiment la même somme en francs) visant «au rétablissement de la rentabilité et au désendettement du bilan». A la clé, notamment, le transfert du siège social et de la direction de New York à Amsterdam d'ici juillet 2020. Cette relocalisation aurait un impact sur Genève, canton qui emploie à Lancy et Versoix quelque 600 personnes.

Dans son édition de jeudi, «Le Temps», mentionnant des documents officiels circulant parmi le personnel, fait état du transfert «et/ou (de) la suppression d'environ 350 emplois».

Redressement global

Interrogée par AWP, la porte-parole et directrice «Corporate Affairs» du site genevois Coty, Bree Bovay, confirme que l'entreprise a «entamé un processus de consultation lié à la mise en place du plan de redressement global».

S'il est trop tôt pour un chiffre définitif, elle écrit que «mettre en place tous les changements proposés reviendrait à relocaliser ou supprimer jusqu'à 350 rôles à Genève. Si une suppression de rôles se confirme, un plan social sera mis en place et nous accompagnerons les salariés concernés avec toute une série de mesures».

La phase d'évaluation et de consultation suit son cours. «Notre priorité est de consulter et de communiquer avec nos employés», précise le groupe.

Coty demeurera quoi qu'il en soit engagé à Genève, qui restera le siège opérationnel pour la division Professional Beauty (produits de beauté pour professionnels).

Le groupe a clôturé fin août son résultat annuel de l'exercice décalé 2018/2019 avec une perte de 3,8 milliards de dollars (quasiment autant en francs), contre un déficit de 127 millions fin juin 2018 et de 398,5 millions fin juin 2017.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paul Amploi le 19.09.2019 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas si grave

    Bah, cela ne fera que 25 licenciements et 325 retours au pays de Molière.

  • John le 19.09.2019 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et l'exode continue !

    Comme déjà dit dans un précédent article, c'est ne que le début ! L'exode va continuer, et personne peut la stopper.. Contractuelles, bouchons, administration, saleté, insécurité, dealers, impôts, assurance maladie, loyers exorbitants, manque des créches/ou trop chère, cherté, qualité de logements, manque d'une vie nocturne, les scandales des élus, et j'en passe, la liste est longue ! Genève n'as plus rien pour moi, que son aéroport ! Du courage ! Bonne continuation les confédères !

  • Grata le 19.09.2019 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oulala

    Oulala... ça commence à licencier du French, adieu les vacances haut standing et la belle "titine"... retour au smic

Les derniers commentaires

  • blablabla le 21.09.2019 00:44 Report dénoncer ce commentaire

    Genève trop gâtée

    Petit rappel, pour ceux qui tapent sur les Français du matin au soir: Coty est une multinationale américaine de produits de beauté et de soin fondée à Paris par François Coty en 1904 (Wikipédia). C'est donc à l'origine une entreprise française, qui aurait très bien pu ne jamais s'installer à Genève. Tout comme la puissante industrie horlogère et du luxe, Givaudan et la SGS, dont Genève profite pourtant depuis des générations. Combien de grandes entreprises les Genevois ont-ils créées en France ? Aucune.

    • Hugo le 21.09.2019 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      Bon débarras

      De l'évasion Fiscale rien de plus reprenez la vôtre si belle entreprise française qui est à l'image de votre pays . Séduire et arnaquer les autres .

    • *,:,* le 22.09.2019 08:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @blablabla

      Et petit rappel, l'horlogerie est française a la base. ramenée chez vous pendant la guerre pour la protéger. donc avant de dire MOI JE, NOUS LES VRAIS SUISSES....n'oubliez pas que ce savoir-faire vient de chez nous

    • blablabla le 23.09.2019 00:05 Report dénoncer ce commentaire

      @Hugo

      C'est ce qu'il faudrait faire, en effet. Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

    • blablabla le 23.09.2019 00:10 Report dénoncer ce commentaire

      @*,:,*

      En rappelant que plusieurs grandes entreprises "genevoises" ont été fondées par des Français, mon commentaire va justement dans le même sens que le vôtre, ça tombe bien.

  • Oscar Matuzzi le 20.09.2019 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop des français frontaliers

    Monsieur Poggia ça vous intéresse pas la misère que les genevois vivent ?

  • Carla Calli le 20.09.2019 16:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mare des français frontaliers

    Moi suissesse je viens de perdre mon boulot car mon entreprise à Genève a engagé une française à ma place

  • Liberland le 20.09.2019 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Etes vous Internationaly minded

    La Suisse est devenue trop chére ce qui m étonne c est le peu de gens qui quittent ce pays, pire ailleurs dans l Ue trop de taxes sans doute, Suisses pré retraités ou Suisses car on ne les engagent pas, il n y plus aucune qualité de vie tout part en factures , pourtant tout est fait de ce pays pour se débarasser des pauvres et certains étrangers là depuis belle lurette en les surtaxant comparé aux riches

  • Une employée concernée et choquée le 20.09.2019 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Dans l'amour du prochain...

    Choquée par tous ces commentaires anti frontaliers! Si vous n'aimez pas les Francais, pourquoi lire un article sur 20min qui pour rappel est un journal francais... ?!?

    • Un employé concerné mais pas choqué le 20.09.2019 13:57 Report dénoncer ce commentaire

      @Une employée concernée et choquée

      Il ne vous reste qu'à lire et vous exprimer sur 20mn.FR et tout rentrera dans l'ordre. Pour votre information, ici, vous êtes sur 20mn.CH ! Et pour votre gouverne, 20 minutes a été fondé en Norvège et appartient au groupe de presse belge (Rossel). Ce journal est distribué dans de nombreux pays mais, à la base, il n'est pas plus français que suisse malgré des éditions spécifiques à chaque pays de distribution.