Genève

04 mars 2020 15:30; Act: 04.03.2020 16:49 Print

Près de 6000 signatures pour défendre l'e-cigarette

Le référendum contre la nouvelle loi genevoise sur le tabac et l'alcool a été déposé mercredi. Les signataires contestent les interdictions qui touchent désormais le vapotage.

storybild

Selon les référendaires, «la loi amalgame la vape au tabac». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

A Genève, le référendum contre la nouvelle loi sur l'alcool, les produits du tabac et assimilés a été déposé muni de 5760 signatures. Il a été lancé par les professionnels de la cigarette électronique qui contestent les interdictions de publicité et de fumer dans les lieux publics.

Mobilisation des clients

Le référendum a recueilli près de 500 paraphes de plus que les 5294 signatures valables requises. La loi sur la remise à titre gratuit et la vente à l'emporter de boissons alcooliques, de produits du tabac et de produits assimilés au tabac (LTGVEAT) vise à protéger les mineurs contre les risques d'addiction. Genève, comme Bâle-Ville, a ainsi devancé une loi fédérale en discussion à Berne.

«Les clients constituent un quart des signataires», a fait savoir mercredi Isabelle Pasini, présidente de l'Association romande des professionnels de la vape (ARPV), lors du dépôt des signatures. Le nom de la loi et le fait qu'elle vise à protéger les mineurs ont toutefois compliqué la récolte de signatures.

L'association est elle-même très satisfaite qu'une loi fixe à 18 ans l'âge légal pour la vente de tabac. Mais elle s'oppose à deux articles: l'interdiction de faire de la publicité sur le domaine public, qui revient à interdire aux magasins spécialisés de présenter des produits de vape en vitrine, et celle de fumer dans les lieux publics, qui empêchera de tester le produit en magasin.

Dispositions contre-productives

«La loi amalgame la vape au tabac. Or le vapotage fait partie de la solution pour arrêter de fumer», a souligné Sandro Scarpantoni, membre de l'ARPV. Dans les magasins spécialisés, il faut compter une trentaine de minutes pour établir un «diagnostic vapologique» qui permet ensuite de conseiller au mieux le client.

L'interdiction de fumer dans les lieux publics aurait aussi pour effet de renvoyer dans les fumoirs les personnes qui cherchent à diminuer leur consommation de tabac. Et bâcher la vitrine des magasins spécialisés renverrait la vape à quelque chose de honteux, ce qui serait également contre-productif en matière de santé publique, selon Mme Pasini.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Kronic le 04.03.2020 15:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Temps à perdre

    Ayant je vapotais, je ne suis pas sûr que cela soit très bon, mais fumer et boire ne l'est pas non plus, que des mineurs n'est pas accès au magasin de vap est une évidence et c'est déjà le cas, les clients entrent dans les magasins pour tester ce qu'ils leurs convient en goût et matériels, une loi restrictive fera que les gens iront en France et sur le net, l'industrie du tabac en sera très heureuse, franchement foutez un peu la paix aux gens et occupez-vous des vrais problèmes, surtout en ce moment

  • Legros le 04.03.2020 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Etat = ennemi No 1 du peuple

    A force de lois et de taxes, notre Etat supprime une à une toutes libertés individuelles, et cela sous d'obscurs prétextes de santé publique. Notre Etat, ses politiciens et ses fonctionnaires, deviennent systématiquement l'ennemi principal du peuple.

  • Laurent le 04.03.2020 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Une évidence

    C'est évident que l'adulte qui souhaite passer de la clope à un autre produit 95% moins toxique (selon rapport 2020 du Public Health England) puisse essayer dans une boutique dédiée à cet usage. Il aurait été dommage qu'au même titre on interdise aux vignerons les dégustations en cave, car c'est exactement la même chose ! Mais bon, le jeune de 16-17 ans addict à la clope doit toujours attendre 18 ans pour passer au moins toxique, y'a à réfléchir ! Merci les signataires !

Les derniers commentaires

  • Laurent le 04.03.2020 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Une évidence

    C'est évident que l'adulte qui souhaite passer de la clope à un autre produit 95% moins toxique (selon rapport 2020 du Public Health England) puisse essayer dans une boutique dédiée à cet usage. Il aurait été dommage qu'au même titre on interdise aux vignerons les dégustations en cave, car c'est exactement la même chose ! Mais bon, le jeune de 16-17 ans addict à la clope doit toujours attendre 18 ans pour passer au moins toxique, y'a à réfléchir ! Merci les signataires !

  • Mylène le 04.03.2020 16:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'exception

    Cette merde est cancérigène. Je ne vois pas pourquoi ça devrait être légiféré différemment. Ça aide à arrêter de fumer, disent-ils... ça vous transfère juste d'une addiction à une autre, oui! Quand on veut, on peut. C'est une question de volonté.

    • Tom jerry le 04.03.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mylène

      bien sûr Madame parfaite....

    • Kali Mero le 04.03.2020 16:44 Report dénoncer ce commentaire

      Quêstce vous en savez?

      Des preuves?SVP

    • Kali Mero le 04.03.2020 16:53 Report dénoncer ce commentaire

      Etes-vous sûre de cette affirmation

      Des preuves! SVP

  • Baladin09 le 04.03.2020 16:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les temps changent

    pour défendre la veuve et l'orphelin 2-3 signatures,pour le vapotage 6000.

    • Welsch_bern le 05.03.2020 14:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Baladin09

      comme si 6000 c'était beaucoup

  • Dr Foster le 04.03.2020 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    pas terrible

    Avec le coronavirus et les lésions causés au système pulmonaire de la maladie, la cigarette électronique n'est vraiment pas une alternative, notamment en raison de son humidité et canaux d inhalation qui sont clos et de véritables nids à bactéries. Méfiance méfiance.

    • Tom jerry le 04.03.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dr Foster

      le coroquoi ?

    • Kali Mero le 04.03.2020 16:42 Report dénoncer ce commentaire

      Rien à voir

      Ou comment tout mélangé pour foutre le bordel

  • Legros le 04.03.2020 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    Etat = ennemi No 1 du peuple

    A force de lois et de taxes, notre Etat supprime une à une toutes libertés individuelles, et cela sous d'obscurs prétextes de santé publique. Notre Etat, ses politiciens et ses fonctionnaires, deviennent systématiquement l'ennemi principal du peuple.

    • Gilles le 04.03.2020 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      @Legros

      L'Etat en Suisse est la manifestation organisée et représentative de la volonté du souverain, soit le peuple, pour l'intérêt général. Et là il est justement question de démocratie directe, puisque le souverain manifeste sa désapprobation sur une loi. En fait vous râlez sur un exemple type de notre démocratie qui fonctionne? Au passage, les fonctionnaires, soit les employés de l'Etat, ne font pas les lois.

    • Roots le 04.03.2020 16:49 Report dénoncer ce commentaire

      @Legros C

      Ooh pauvre petit peuple manipulé et sans défense..