Ville de Genève

30 avril 2019 09:55; Act: 30.04.2019 11:08 Print

Agent viré pour insultes et réintégré par la justice

La chambre administrative juge disproportionné le renvoi d'un policier municipal, qui a tenu des propos grossiers sur WhatsApp. La Ville fera recours.

storybild

(Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

Des messages «à connotations potentiellement racistes, d'autres clairement sexistes et/ou à caractère sexuel», selon la Ville de Genève, avaient conduit cette dernière à licencier l'an dernier un agent de la police municipale, qui formait également des policiers. Dans un arrêt rendu ce mois-ci, la justice a cependant estimé que la Municipalité avait pris une sanction disproportionnée envers un homme sans antécédent, pour un «acte isolé».

La Chambre administrative ordonne la réintégration de l'agent, quitte à ce que la Municipalité prenne des sanctions disciplinaires, comme un changement d'affectation, indique la «Tribune de Genève». Les juges ont cependant relevé que l'homme aurait dû s'abstenir et refréner la publication de tout message à connotation sexuelle, au sein du groupe WhatsApp dont il faisait partie. De son côté, la Ville annonce qu'elle va saisir le Tribunal Fédéral.

(dra)