Genève

17 novembre 2017 14:25; Act: 17.11.2017 14:41 Print

Anonymat garanti pour les lanceurs d'alerte

La Cour des comptes a mis en service une nouvelle plate-forme sécurisée à l'attention des lanceurs d'alerte.

storybild

Stanislas Zuin (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

La Cour des comptes est confrontée à un nombre croissant de communications émanant de citoyens, a fait remarquer vendredi son président Stanislas Zuin. Toutefois, certains dénonciateurs ne révèlent pas leur identité et transmettent très peu d'éléments, empêchant les magistrats d'enquêter plus loin faute d'information.
Grâce à la nouvelle plate-forme sécurisée, ce problème sera surmonté. La Cour des comptes gardera le contact et pourra dialoguer avec les lanceurs d'alerte qui veulent demeurer cachés, pour demander par exemple des précisions, et ce, même si l'institution continuera d'ignorer leur nom véritable et leur adresse électronique.

Un coffre-fort sécurisé

Le système ressemble à une sorte de coffre-fort où les données sont stockées quelque part en Europe. C'est à travers ce coffre-fort que les personnes communiqueront avec la Cour des comptes. Le précédent système utilisé pour les dénonciations n'a certes jamais été craqué, mais il était bien moins sécurisé, a noté M. Zuin.

Le nouveau système est déjà utilisé par certaines institutions publiques et des entreprises en Suisse alémanique, en Allemagne et en Autriche. La Cour des comptes espère que cette plate-forme lui permettra de gagner en efficacité et de mieux trier les informations qui lui parviennent.

Il ne sera pas obligatoire de passer par la plate-forme sécurisée pour dénoncer à la Cour des comptes un dysfonctionnement ou des comportements suspects. Les citoyens pourront continuer à s'adresser au gendarme de l'administration et des collectivités publiques par courrier ou par téléphone.

Expérience

«Nous ferons un bilan de ce nouveau service et si nous constatons qu'il n'apporte pas un plus, nous l'abandonnerons», a relevé M. Zuin. Un projet de loi est actuellement en préparation au Grand Conseil sur les lanceurs d'alerte et les moyens à mettre en oeuvre pour les protéger de possibles mesures de rétorsion.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nounours 27 le 17.11.2017 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Question bête

    Et si on lance une alerte à l'encontre d'un conseiller d'Etat, ça se passe comment?

  • Louis le 17.11.2017 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    «N'ayons l'air de rien il se peut qu'on nous obser

    Ca ressemble à un susucre rance. Ce genre de plateforme doit être décentralisée et cela existe déjà. Je ne ferais pas confiance à une plateforme de ce type mise en place par un Etat. Et encore moins celui de Genève! Quelle hypocrisie.

  • Décidément... le 17.11.2017 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Entrer de force à l'Europe?

    Coffre-fort en quelque part en Europe... Tiens donc... Encore en Europe... Bien le bonjour à Junker

Les derniers commentaires

  • Cyberbob le 18.11.2017 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée

    Bonne idée

  • Dagoberd le 18.11.2017 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    Si c'est tous les échelons pourris?

    Moi ayant constaté des problèmes lors des attributions des mandataires dans la réorientation ORAI Vaud, j'ai signalé ces problèmes à l'AI et sans surprise on m'a supprimés mes indemnités journalières! Tous ça parce que l'entreprise charge de la formation voulait me faire suivre des cours inutiles genre le yoga, mathématiques niveau scolaire etc.. facture à l'AI!

  • Que dit la lois le 18.11.2017 05:08 Report dénoncer ce commentaire

    Foutage de gueule

    Mon chien a fait caca et je n'ai pas ramassé, je lance une alerte" attention où vous mettez les pieds

  • Frantz P. le 18.11.2017 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Etat

    Alors moi j'alerte sur les dépenses folles et inconsidérées de l'Etat. Et aussi sur l'incompétence des services. Pis alors?

    • Karin Suter le 18.11.2017 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Frantz P.

      Et aussi sur la betification de l'Etat qui bientôt, à force de suivre tous ces nouveaux préceptes d'un monde qui dégringole, va offrir 4 mois de vacances à tous les fonctionnaires pour éviter un éventuel burn-out... On parie?

  • Arthur Delausanne le 17.11.2017 19:59 Report dénoncer ce commentaire

    Les banksters en rigolent

    Ceux qui ont publiquement dénoncé des fraudes bancaires ou des violations de la loi sur le blanchiment d'argent n'ont jamais été protégés et, pour certains, ont tout perdu. Les fautifs sont toujours en place, bien protégés par l'état