Genève/Paris

07 décembre 2018 09:51; Act: 07.12.2018 15:50 Print

Arrestation des braqueurs présumés du diamantaire

Les agresseurs d'un Genevois actif dans la joaillerie ont été interpellés à Paris. Ils lui avaient dérobé pour 17 millions de francs de pierres précieuses.

Sur ce sujet
Une faute?

La cavale a pris fin pour les auteurs présumés du braquage d'un diamantaire, à Genève en mars 2017. Alors que le chef de bande a déjà été arrêté en Algérie le 13 février dernier, ses trois complices, âgés de 30 à 32 ans, ont été interpellés mardi en région parisienne et mis en examen ce jeudi, révèle «Le Parisien». La mise en ligne d'un appel à témoins, sur YouTube, a notamment permis ces arrestations.

Le lundi 13 mars 2017, trois individus encagoulés et armés embarquent un diamantaire à son domicile genevois, l'emmènent dans les locaux de sa société au centre-ville et le forcent à ouvrir les coffres-forts. Butin: environ 17 millions de francs en diamants blancs taillés. Ligotée et bâillonnée, la victime est abandonnée dans le coffre de sa voiture, en campagne. Elle parvient finalement à se libérer seule.

Images vidéo cruciales

Dans un appel à témoins, la police genevoise diffuse des images de vidéosurveillance. Celles-ci permettent d'identifier le chef de la bande. Son arrestation, il y a dix mois, a permis de remonter jusqu'à ses complices présumés. Deux d'entre eux auraient participé directement au braquage. Ils seraient restés silencieux durant leur audition ces derniers jours. Le troisième est suspecté d'avoir fabriqué un alibi pour l'un d'entre eux.

Le diamantaire reste très choqué de cette agression. Ses avocats, Me Assaël et Me Grumbach, saluent «l'aboutissement d'une très importante enquête rendue complexe par son caractère international. Elle a été menée méticuleusement et efficacement par les polices suisses et françaises».

(dra)