Genève

15 mars 2016 12:10; Act: 15.03.2016 12:40 Print

Au moins 500 francs pour les stagiaires des ONG

Vingt-sept ONG, dont le siège se trouve dans la cité de Calvin, s'engagent à rémunérer les personnes qu'ils prennent en stage à temps plein.

storybild

L'ONU et ses agences ne rétribuent pas leurs stagiaires. L'un d'entre eux, affirmant vivre sous tente l'été dernier, avait suscité la polémique. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«Mettre en lumière les principes de base d'une rémunération adéquate de ces personnes, que chaque organisation internationale et non gouvernementale devrait faire respecter». Voici ce à quoi se sont engagées ce mardi matin, vingt-sept ONG basées à Genève qui entendent ainsi mettre fin à une pratique surannée et une discrimination indirecte basée sur le statut socio-économique.

Ces 27 ONG ont signé une charte visant à améliorer le traitement des stagiaires, indiquent-elles dans un communiqué diffusé mardi.

La charte se concentre sur deux idées-clés. Le but d'un stage doit en premier lieu permettre à un individu d'acquérir des connaissances et une expérience pratique dans un secteur qui l'intéresse professionnellement.

Un minimum de 500 francs

Un minimum de 500 francs par mois doit par ailleurs être offert aux stagiaires pour une activité à plein temps. Une rémunération supérieure est toutefois vivement encouragée, précise le communiqué.

Celui-ci cite la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui stipule que «chaque travailleur a droit à une rémunération juste lui permettant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine».

2000 stagiaires

La charte signée «constitue un pas fondamental vers une reconnaissance de la contribution des stagiaires au système international des droits humains», ajoute le communiqué. Ses signataires, présents sur twitter sous le mot-dièse #WePayOurInterns, pensent qu'ils seront rejoints par de nombreuses autres organisations.

En mars dernier, une «Initiative pour des stages équitables» demandait déjà une représentation juste de stagiaires de pays en développement ou de milieux défavorisés, une indemnité de base couvrant les besoins minimaux et une structure de suivi sur les stages à l'ONU. Une campagne sur les réseaux sociaux a également touché des dizaines de milliers de personnes.

Selon un sondage récent auprès de 500 stagiaires, 78% s'appuient sur l'aide de leur famille pendant leur stage et 74% viennent de pays à hauts revenus. Au total, les Nations Unies emploient chaque année environ 2000 stagiaires, le plus souvent à New York et Genève.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Respectons-nous: sus au précariat ! le 15.03.2016 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À travail égal, salaire égal

    500 chf ça reste clairement insuffisant. Comme dit le dicton: "À travail égal, salaire égal". Le reste n'est que dumping salarial. J'encourage les salariés à se solidariser de leurs collègues stagiaires pour empêcher que leur statut devienne la norme.

  • Fred le 15.03.2016 13:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Debut de la richesse

    Quelle générosité ! A peine de quoi couvrir les frais du repas de midi et de transport pour aller bosser. Et après on voit fleurir des études indiquant que les jeunes ne s'intéressent pas aux problématiques des ONG

  • Hans Schaudi le 15.03.2016 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    Egoistes

    Avec 500.- à Genève, tu peux te trouver un studio à Champel, manger 5 fruits et légumes par jour et en plus, un abo unireso! Avec le reste, tu peux même aller au Baroque faire la nouba avec les banquiers tout les week-ends. La classe. Ca serait interessant de connaitre les salaires moyens (et privilèges) à l'ONU...

Les derniers commentaires

  • Marco le 17.03.2016 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est

    l'esclavage moderne...

  • Monique le 16.03.2016 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    Abus

    500 chf ce n'est pas grand chose (même pas le salaire d'un apprenti), comment vont-ils pour vivre. Très souvent les universitaires ayant en poche leurs diplômes se voient octroyer pour leur premier emploi un contrat de stagiaire et ceci nest que le début des contrats en chaîne de stagiaire. Il y a vraiment un abus car cest soit ça ou rien.

  • M. Sanchez le 15.03.2016 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les chaises musicales

    le marché du travail c'est comme le jeu des chaises musicales: lorsque la musique s'arrête, celui qui ne trouve pas de place pour s'asseoir devient chômeur ou stagiaire. Pour illustration, cette vidéo pour les bûcherons, futurs chômeurs ou stagiaires: https://m.youtube.com/watch?v=dwpjXM1h8sQ Drastique réduction des chaises. C'est la même logique partout. C'est quand qu'on joue à un jeu où on peut tous trouver une place ?

  • Vivement la révolte ! le 15.03.2016 16:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chômeur passablement diplômé et polyglotte bientôt

    en tout cas, c'est pas les stagiaires qui paieront les retraites et tout le reste. Il y a du chômage, les employeurs en profitent. Avant quand il n'y en avait pas ou moins, ils acceptaient de former les nouveaux travailleurs et en assumaient bien-entendu le coût. Aujourd'hui on demande de plus en plus aux nouveaux travailleurs de parler plusieurs langues ("suisse-allemand un atout"), manier l'informatique (connaissance du programme machin indispensable), accepter des contrats à durée déterminée, travailler sur appel ou encore de faire des stages... et encore c'est pas sûr que ça permette à terme de vivre juste décemment. Il faut que ce système cesse !

  • Hans Schaudi le 15.03.2016 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    Egoistes

    Avec 500.- à Genève, tu peux te trouver un studio à Champel, manger 5 fruits et légumes par jour et en plus, un abo unireso! Avec le reste, tu peux même aller au Baroque faire la nouba avec les banquiers tout les week-ends. La classe. Ca serait interessant de connaitre les salaires moyens (et privilèges) à l'ONU...