Genève

08 mars 2019 07:09; Act: 09.03.2019 14:59 Print

Boom des amendes après des achats d’armes online

par Lucie Fehlbaum - Une matraque achetée dernièrement sur le net avait coûté très cher à un internaute. Les cas semblables se multiplient.

Yvan Golaz
Sur ce sujet
Une faute?

Les Genevois ne cessent d'enfreindre la loi sur les armes (LArm). Sur internet, via des plateformes d'achats comme Wish, ils se lâchent et n'hésitent pas à se procurer couteaux et matraques. Les chiffres s’envolent : la Brigade des armes, de la sécurité privée et des explosifs (BASPE) a traité deux fois plus de dossiers causés par ces achats en ligne en un an. Elle comptait 30 cas en 2017 contre 75 en 2018. Comment expliquer la recrudescence de ces achats prohibés ? «La majorité des gens se trompent par méconnaissance, affirme la Lieutenante Cloé Loi-Monnot, cheffe de la BASPE. Les sites de e-commerces ont explosé entre 2016 et 2017. Nous avons vu une réelle différence.» Attirés par le petit prix et le côté «gadget», les consommateurs se posent moins de questions. «L’objet peut leur coûter très cher s'ils se retrouvent coupables d'une infraction pénale», souligne Joanna Matta, porte-parole de la police.

Une arme, c'est un pistolet

«Tous les couteaux dont la lame est libérée par un mécanisme d'ouverture automatique sont illégaux (lire ci-contre), prévient la Lieutenante Cloé Loi-Monnot. Mais sur une photo de mauvaise qualité sur internet, impossible de distinguer ce dispositif.» Sans même aller aussi loin, la policière estime que la plupart des consommateurs ignorent qu'un couteau peut être illégal. «Une arme, c'est un pistolet dans l'imaginaire collectif. Ou un objet popularisé par le cinéma, comme le poing américain. Mais le flou règne autour des couteaux.» Les matraques télescopiques, elles, sont soumises à autorisation.

Pas anodin

Une fois l'objet commandé entre les mains du Ministère public (lire ci-contre), l'acheteur est auditionné par la BASPE. «Les gens tombent des nues. Le stress d'être convoqué en qualité de prévenu est très lourd. Enfreindre la loi sur les armes est une infraction pénale, tient à rappeler la Lieutenante Cloé Loi-Monnot. Et la surprise est d'autant plus grande pour ceux qui laissent leurs proches utiliser leurs comptes sur internet.» Pour la police genevoise, les gens doivent s'informer. «Les plateformes comme Wish n'ont aucune idée de la législation de chaque pays. Impossible de leur demander de s'adapter à nous. Il appartient donc aux citoyens de se renseigner. Acheter un couteau ou une matraque n'a rien d'anodin.» Les consommateurs peuvent consulter le livret « Armes et autorisations » sur le site de l'Etat de Genève, se référer à celui de la Confédération et même téléphoner à la BASPE en cas de doute. «Nous préférons renseigner les gens plutôt que les auditionner.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ... le 08.03.2019 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    logique Suisse

    vive la Suisse, tu peux acheter sans problème et facilement un Katana, un arc, une machette, une arbalète, mais un couteau papillon ou une matraque telescopique hooo non surtout pas...

  • Amoïche le 08.03.2019 08:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci à l'UE

    Bientôt il faudra un permis d'achat d'arme pour un rouleau pâtissier. Dites merci à l'UE et à notre CF rouge-vert.

  • fred le 08.03.2019 08:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mauvaise interprétation

    75 personnes qui achètent ce genre de choses ce ne sont pas « les Genevois »

Les derniers commentaires

  • inutile le 08.03.2019 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nadia

    on peux vendre mais pas acheter donc fraude du citoyen ..et amende mais bien sûr la suisse bravo pour rien faire et encaisser.

    • Fred le 09.03.2019 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @inutile

      La majorité de ces sites sont hébergés à l'étranger (Asie, US) où les réglementations ne sont pas les mêmes qu'en Suisse. Nul n'est censé ignorer la loi! Vous n'êtes pas sans savoir que rouler sans permis est un délit...! Cela revient au même !

  • Benjamin le 08.03.2019 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais bon

    Mais mon pauvre ami et si on se fait agresser dans la rue faut bien avoir de quoi se defendre non ??

    • Juan le 08.03.2019 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Benjamin

      C est avec des raisonnements pareil que l on remplit les prisons. La majorité des armes sont faites pour tuer et non se defendre. Et ca l'histoire le montre bien.

    • Jacques Douboli le 08.03.2019 23:46 Report dénoncer ce commentaire

      Inversion

      Raisonnement inepte : si la majorité des armes tue, c'est uniquement parce qu'elles sont manipulées en majorité par des criminels. Si les victimes n'étaient pas désarmées comme vous semblez perversement le souhaiter, la majorité des armes protégerait. Ce sont les gens qui tuent, pas les armes.

    • Fred le 09.03.2019 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Benjamin

      Achetez-vous un spray au poivre (OC) et ceci légalement en boutique!

    • Bernard Couto le 09.03.2019 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Benjamin

      Ben il faut vite téléphoner à la police qui va vite arriver à 30 km/ h précisément, sans quoi c'est la police qui va en taule. Et l'agressé, ben si il le peu encore va déposer plainte chez les APM , pour autant qu'ils ne soient pas en grève.

  • Denis Leproge le 08.03.2019 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Etonnant, non?

    Vous avez remarqué : dans ce bled c'est au choix la loi CH ou UE qui est appliquée, mais toujours la plus stupide ou la plus contraignante. On voit bien là l'amour de l'Etat pour sa brave populace.

  • Sam Fisher le 08.03.2019 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arme online

    Le téléjournal de la RTS est tout aussi dangereux, et on nous le livre sans avoir commandé. Conséquence tous le monde paie une amende de 365.-

    • A. Pleurrez le 10.03.2019 11:14 Report dénoncer ce commentaire

      Triste

      Superbe justification imbécile du port d'arme.

  • Toto Cucugnette le 08.03.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pschitt

    Et pour les pistolets à eau, on doit demander une autorisation?