Genève

17 novembre 2019 22:47; Act: 17.11.2019 22:47 Print

Une série de vols violents cible les clients de l’Usine

par Jérôme Faas - Une dizaine de fêtards ont été attaqués depuis un mois. Bredouille, la police est sur les dents.

storybild

Les malfrats ciblent des proies qui sortent de l'Usine seules et avinées. (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

De récurrentes agressions nocturnes aux caractéristiques similaires donnent des maux de tête aux forces de l’ordre genevoises. Les faits se produisent à la Jonction et à Plainpalais, quartiers qui jouxtent l’Usine, haut lieu de la vie nocturne du bout du lac. Et pour cause: toutes les victimes venaient de quitter le centre culturel autogéré lorsqu’elles ont été attaquées. Dans tous les cas, il s’agit de vol d’argent, souvent sous la menace d’un couteau.

«Une dizaine de cas ont été portés à notre connaissance, confirme Silvain Guillaume-­Gentil, porte-parole de la police. Plusieurs services travaillent activement sur ce dossier.» Il précise le profil des cibles, qui n’ont jamais été blessées: des jeunes gens déambulant seuls ou à deux, avinés, autrement dit des proies vulnérables. Il n’est pas établi que tous ces brigandages soient l’œuvre des mêmes malfrats, qui selon plusieurs sources agiraient en équipe.

Alors que ceux-ci se sont tenus tranquilles le week-end du 9-10 novembre, aucune interpellation n’avait été portée, dimanche, à la connaissance de Silvain Guillaume-Gentil. La hiérarchie policière mettait récemment une pression importante sur les services de police de proximité des quartiers concernés. L’aspect répétitif de ces violences tombe d’autant plus mal que les forces de l’ordre butent sur une autre série: les brutaux arrachages de sac à main à des femmes âgées, dans le village de Perly, survenus quatre fois en trois mois, dont les auteurs courent toujours.