Contrôle des bagages

08 juillet 2018 08:42; Act: 08.07.2018 13:25 Print

Cointrin inaugure deux scanners surpuissants

Grâce à ses nouveaux appareils, l'aéroport de Genève peut contrôler près du double de passagers. Un gain de temps précieux.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis le 1er juillet, Genève Aéroport teste deux scanners de la dernière génération. Ces appareils permettent de contrôler les bagages à main sans qu'il soit nécessaire de retirer les liquides et les ordinateurs, avec un gain de temps à la clé.

«Les résultats sont concluants», a indiqué dimanche à Keystone-ATS Taline Annie Abdel Nour, porte-parole de Genève Aéroport, confirmant une information du Matin Dimanche. Interrogé par le journal, Ruben Jimenez, chef de la division sûreté de l?aéroport, explique qu'un pic de 225 voyageurs par machine a été atteint les trois premiers jours, contre 100 à 120 passagers pour les autres scanners.

Avec le réglage de détails techniques, la vitesse de passage devrait encore augmenter ces prochains mois. Ces scanners reproduisent les bagages en 3D sur l'écran, au lieu d'images 2D. Conséquence: l'image de la valise peut être retournée dans tous les sens. L'opérateur, qui se situe dans une salle à part, peut aussi isoler un objet pour l'analyser en détail. Le logiciel colore les matériaux selon leur composition et fournit la taille et le poids de l'élément.

Mesurant 24 mètres, les nouveaux appareils sont deux fois plus longs que les scanners classiques. Or l'espace dans le terminal est exigu, rappelle la porte-parole. Les machines ont pris la place de surfaces commerciales.

(nxp)