Genève

14 janvier 2013 17:56; Act: 14.01.2013 18:18 Print

Compétences élargies pour la police municipale

A Genève, canton et communes veulent donner davantage de compétences aux agents des polices municipales, afin de renforcer leur mission sur le terrain.

Une faute?

Un projet de loi ad hoc a été déposé par le conseiller d'Etat Pierre Maudet, en charge du Département de la sécurité. «La police municipale est un des éléments de la sécurité de proximité», a indiqué lundi Pierre Maudet devant les médias. La réflexion lancée par sa prédécesseure Isabel Rochat sur une fusion des polices municipales et cantonale n'est plus à l'ordre du jour. «L'enjeu est la collaboration», a souligné le magistrat.

La révision de la loi sur les agents de la police municipale prévoit de leur permettre d'intervenir en cas d'infraction simple à la loi sur les stupéfiants et au code de la route. En outre, les rapports qu'ils établissent auront désormais une valeur juridique et pourront ainsi être envoyés directement au Ministère public, sans procédure administrative de la police cantonale.

La question du port des armes par les agents a, en revanche, été écartée par une majorité des communes genevoises. Celles-ci n'ont pas voulu non plus leur donner de compétences en matière de loi sur les étrangers.

Corps intercommunaux

Cette révision doit permettre aux agents de la police municipale de faire correctement leur travail sur le terrain. La dernière révision date de janvier 2010. Or, elle a vite montré ses limites par rapport à l'évolution de la petite délinquance, a relevé le conseiller administratif en Ville de Genève Guillaume Barazzone, en charge de la sécurité.

«Une des innovations de ce projet est d'inciter les communes à se mettre ensemble pour créer des corps de police intercommunaux», a souligné le conseiller administratif de la Ville de Vernier Thierry Apothéloz, aussi vice-président de l'Association des communes genevoises. Actuellement, certaines communes dépensent d'importants montants pour des contrats de sécurité privée.

Accords à conclure

Autres nouveautés: la création d'une main courante pour tous afin d'améliorer le partage de l'information. «Il s'agit de mieux croiser les données du terrain pour déceler des tendances nouvelles», estime M. Maudet. La prévention et la réactivité devraient aussi s'en trouver renforcées. Le projet mise également sur la coopération des différents acteurs, au-delà de la police.

Cette révision est le fruit de six mois de travail avec les communes et a été validé par le gouvernement, a précisé M. Maudet, qui espère qu'elle sera adoptée par le Grand Conseil avant l'été. Il reviendra ensuite aux communes de passer des accords entre elles et avec le canton en fonction de leurs besoins.

(ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Roberto le 14.01.2013 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ce tire dessus!?

    La gendarmerie qui n'aiment pas les APM et les APM qui n'aiment pas les agents de sécurité.... Je pense que les trois sont indispensable. Et si certains APM sont frustré de ne pas porter d'arme et de ne pas avoir plus de prérogative, Ben moi j'ai juste envie de leur dire qu'il fallait faire l'école de gendarmerie!!

  • Jacques Attali le 14.01.2013 19:05 Report dénoncer ce commentaire

    Genève,ma pauvre tu suffoques ?

    Pourquoi donc avoir créer une police unique si c'est pour revenir en arrière ? Personnellement cette police unique à été la plus grosse erreur du peuple.On a sacrifié notre sécurité sur l'hôtel des économies.Regardez Bienne , Lausanne , Genève ...... revenir en arrière n'est pas la solution donnez des compétences et des moyens aux vrais policiers et non à des agents de sécurité formés sur le tas et souvent frontaliers ..... pour changer !!!

  • Pierre B. le 14.01.2013 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà une bonne nouvelle !!!

    Ouais... Je crains pour leur sécurité les pauvres ! Plus de compétences, plus de risques et juste un spray et une matraque pour se défendre en cas de problème ! Pour le reste, je trouve que cette modification sera bénéfique pour la population. Il est temps que la situation d'insécurité change dans le canton de Genève.

Les derniers commentaires

  • stephane le 17.01.2013 11:10 Report dénoncer ce commentaire

    Maudet.com

    Et voilà, encore du Maudet.com Il donne des prérogatives aux APM, sachant pertinemment qu'ils n'auront pas les moyens de les appliquer. Il n'ont pas les locaux adaptés pour faire des auditions, pas de cellules pour retenir les pochtrons et pas de feux bleus sur les véhicules pour intercepter les chauffards. Donc, lorsqu'ils se retrouveront devant une de ces gonfles qu'on va leur imposer de régler, ils vont encore imposer à la gendarmerie de venir finir leurs travail. Il le sait mais il s'en fout. M. Maudet, vous êtes pathétique

  • SCHLECHTEN Walter le 16.01.2013 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Police sans policiers !

    Genève, seul canton à disposer de polices municipales non composées de policiers mais d'agents de la police municipale ... Geûn voix staïl ... ! Je ne lance pas la pierre à ces excellents agents de la police de proximité, je lance le débat !

  • le pivert le 15.01.2013 11:19 Report dénoncer ce commentaire

    on joue avec l'intégrité des agents...

    Je suis choqué qu'on joue avec l'intégrité des APM, on leur donne plus et on veut les faire travailler la nuit sans pouvoir se défendre... Ils sont susceptibles de tomber sur un malfrat armé et cela est déjà arrivé, mais on veut pas les équiper d'une arme à feu comme tous les autres corps juste pour l'image de Genève, c'est scandaleux... Bref je rappel juste que l'Etat et les communes sont responsables de la sécurité de leur employé et que les agent ont la possibilité de voir avec FSFP et le syndicat...

  • poisson d'avril le 15.01.2013 10:40 Report dénoncer ce commentaire

    Maudet le Magicien

    Donner des compétences à des gens incompétents?!? ça c'est fort! ;-)

    • Sébastien le 15.01.2013 16:19 Report dénoncer ce commentaire

      Belle initiative

      C'est pas nouveau. Ils ont fait pareil pour les agents de la PSI et leur ont donné toutes les prérogatives judiciaires, alors qu'ils n'ont fait que l'école des gardes aéroport, soit deux mois de tir et de sport. Maintenant, certaines de ces personnes sont officiers (et le salaire mirobolant qui va avec) avec un niveau d'incompétence frôlant la stratosphère! Mais les Genevois ne savent que peu tout cela. Les policiers municipaux ont au moins le mérite de connaître le droit sur la circulation routière et tous les règlements communaux. De plus, ils sont de bons flics de proximité. Good job!

    • Cochon Masqué le 16.01.2013 14:05 Report dénoncer ce commentaire

      Et pourtant!

      Et pourtant, on en a bien (trop) donné à la Gauche: Salerno, Pagani, Sommaruga, Kaan...de beaux clowns incompétents qui dépensent l'argent des travailleurs pour subvenir aux besoins ou venir en aideà des gens inutiles et nuisibles :maghrébins sans papier, sans-papiers de la planète,roms, drogués, familles avec 6 ou 7 gosses (vous êtes des égoïstes inconscient et sans morale!!!)

  • Alain Plasson le 15.01.2013 09:20 Report dénoncer ce commentaire

    Guerre des noms

    Cher collègue Schlechten, Tu n'est pas sans savoir que le titre de Police municipale à été retiré à la Ville de Genève par lÉtat en 1933. De ce fait, celle-ci c'est approprié les deux noms, soit Gendarmerie d'un côté et Police de l'autre. Voici le floue ou les « gens de Genève ou dailleurs» ne comprennent plus rien.