Genève

30 mai 2017 09:50; Act: 30.05.2017 19:59 Print

Conseil d'Etat: Rémy Pagani recalé par les siens

Solidarités ne compte pas sur le magistrat de la Ville de Genève pour un éventuel siège à l’Exécutif cantonal. Un choix stratégique, selon le parti.

Sur ce sujet
Une faute?

A la Ville de Genève: oui. Au Conseil d'Etat: non. Réuni en assemblée générale le 22 mai dernier, le parti de Rémy Pagani, Solidarités, a décidé de ne pas présenter le conseiller administratif de la Ville à l'élection au Conseil d'Etat, le printemps prochain.

«Nous avons favorisé le renouvellement, il ne s’agit pas d’une sanction contre Rémy Pagani», explique Thibaut Schneeberger, secrétaire de Solidarités, dans «Le Courrier» . Le magistrat a dit avoir pris note de cette décision mais n'a pas fait d'autres commentaires.

Solidarités a choisi de constituer un ticket paritaire, avec la députée Jocelyne Haller, 66 ans, et le secrétaire du parti Pablo Cruchon, 34 ans. Le 11 juin, l'assemblée générale d’Ensemble à gauche, dont Solidarités est la plus importante composante, devra dresser la liste des candidats de la gauche de la gauche pour les élections cantonales 2018.

(dra)