Genève

02 mars 2011 08:33; Act: 02.03.2011 09:06 Print

Contrôleurs TPG munis de fausses cartes de police

Des contrôleurs des Transports publics genevois ont joué aux flics en utilisant une carte de police sans en avoir le droit.

storybild

Des contrôleurs des TPG utilisaient de fausses cartes de police. (Photo: Keystone)

Une faute?

La pratique remontrait à une dizaine d’années et concerne une douzaine d’employés de la régie. Les TPG ont porté l’affaire devant la justice car comme le martèle leur porte-parole Isabel Pereira: «La direction prend cette affaire très au sérieux».

Ce qui est reproché à une douzaine de collaborateurs, dont des cadres, c’est de s'être légitimé à l’aide d’une fausse carte de police dans l’intention d’obtenir des faveurs spéciales pendant et après le travail. C’est ainsi qu’un employé au moins en aurait abusé auprès de divers commerces, de restaurants et même de prostituées. C’est d’ailleurs le comportement de celui-ci qui a permis aux vrais policiers de découvrir le pot aux roses indique le quotidien «Le Matin» dans son édition de mercredi.

Sanctions à l'interne et dénonciations

Les personnes impliquées dans cette pratique ont presque toutes accepté les sanctions infligées par leur employeur: mise à pied, blâme, changement d’affectation ont notamment été ordonnés. Seuls trois employés, mis à pied trois mois sans rémunération, ont refusé leur punition. Ce refus a provoqué leur dénonciation à la justice et leur suspension depuis une dizaine de jours.

(20 minutes)