Genève

24 avril 2019 22:52; Act: 25.04.2019 08:47 Print

Les parents de chômeurs veulent une aide du fisc

par Lucie Fehlbaum - Une élue veut que les familles avec de jeunes sans-emploi bénéficient d'un allègement d'impôts.

storybild

Actuellement, les cantons de Vaud et Genève accordent une ristourne aux parents qui logent leur enfant entre 18 et 25 ans, uniquement s'il fait des études. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

«Lorsque ma fille de 20 ans a terminé son apprentissage, elle n’a pas trouvé de boulot tout de suite. Elle vivait chez moi, mais je ne pouvais pas la déclarer comme charge de famille aux impôts. C’est injuste!» tonne Ana Roch, élue MCG au Grand Conseil.

Les cantons de Genève et de Vaud font pourtant un geste pour les parents qui logent leur enfant majeur de moins de 25 ans, mais uniquement pour ceux qui sont aux études.

Au bout du lac, le parti juge cette distinction obsolète. Il a déposé un projet de loi pour modifier la pratique. «Faute d’emploi, les jeunes ont toujours plus de mal à quitter le nid. Les parents assument alors l’assurance maladie, le téléphone ou l’abo de bus.»

Trop de stages

Un constat partagé par l’élu PLR Jacques Béné, qui pointe du doigt «l’État, grandement responsable de la multiplication des stages, qui retardent l’employabilité d'un jeune. A titre d'exemple, l'école d'éducateurs de l'enfance demande 800 heures de pratique rien que pour s'inscrire.» Selon le député, la question du premier emploi obtenu sur le tard est dans l'air du temps. «Mais le projet du MCG est à discuter car on en ignore complètement le coût.»

Bouffée d'oxygène

Une donnée difficile à estimer. A Genève, l'Office cantonal de l'emploi compte 1241 inscrits au chômage âgés de 18 à 25 ans. Mais ce chiffre n’est pas segmenté par lieu de domicile. Pour l’élue socialiste Caroline Marti, la solution n'est pas dans la déduction fiscale. «Pour favoriser l'insertion des jeunes dans le marché du travail, il faut proposer un soutien, qui nécessite des moyens. Or une déduction fiscale, qui atteint toujours des dizaines de millions de francs, réduit le potentiel de l'Etat à proposer un appui efficace.»

Alléger les impôts offrirait «une bouffée d’oxygène à ceux qui sont vraiment serrés», affirme toutefois Ana Roch, qui connaît «des dizaines de familles dans cette situation.»

Les commentaires les plus populaires

  • Choupette le 25.04.2019 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon?

    Je croyais qu'il y avait assez d'emplois pour tous, les jeunes, les plus de 45 ans, les malades, etc.

  • Amateur le 25.04.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un enfant ? Tu assumes !!

    Et les suisses de +50 ans virés, qui n'on plus de droit au chômage et inscrit à l'hospice pour laisser la place aux jeunes on en parle ???????? Mon enfant reste à ma charge alors c'est un problème qu'il faut résoudre !!! Et les autres problèmes on en parle ???? Ces politiciens parlent et font les choses qui ne les touchent que de près !! Pour les autres ils s'en foutent royalement !!

  • Tout Va Bien le 25.04.2019 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout va bien

    Dans une famille monoparentale, lorsque l'enfant est majeur et toujours en étude, le parent payeur n'a pas non plus la possibilité de déduire le moindre centime... ABE Alors Mme l'élue le combat ne doit pas être uniquement pour la gente féminine qui ont souvent la garde de l'enfant. Le vrai féminisme c'est aussi ne pas écarter les hommes.

Les derniers commentaires

  • Martina Marietta le 27.04.2019 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    Et les parents divorcés ?

    Que dire des parents divorcés dont le père généralement (parfois la mère) paie des pensions qui ne sont plus déductibles des impôts dès que le jeune a 18 ans ? Et ce, parfois, jusqu'à l'âge de 25 ans. Un revenu amputé de plusieurs milliers de francs, et des impôts sur la totalité du revenu avant pension.

  • Prrhtughesss le 25.04.2019 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Années 80

    Et les portus de 16 ans, qui quittaient leur pays sinistré pour venir chez la couzzhinn en Suisse, qui touchaient dès lors le chômage et reversaient le fric chez eux en escudos pour construire la pousada, et qui étaient mieux payés chez nous qu'un maçon chez eux, on en parle?

  • anti-partis le 25.04.2019 17:19 Report dénoncer ce commentaire

    fausse bonne idée

    "le MCG qui vire PS", on aura tout vu! après quand vous savez que M Poggia a donné son aval pour la signature de l'accord-cadre avec l'UE (et vous n'avez rien vu venir), vous savez qu'il n'y a absolument plus rien à attendre de ce parti de pseudo-populistes qui bouffent au même râtelier que les Verts, le PS et le PDC. que des opportunistes hypocrites. quand aux autres partis que sont le PLR et l'UDC, au moins ils ont le mérite d'être clair sur leur ligne de conduite et leurs priorités: pro-capitalistes, pro-patrons et pro-bourges. n'attendez plus rien de la politique.

  • gredin le 25.04.2019 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    c'est fou

    le nombre qui donnent des leçons sur le travail sur le 20min pendant les heures de travail

  • Justin le 25.04.2019 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Votez juste aux élections fédérales.

    Vous aviez voté pour la libre circulation des personnes ?!? Et bien maintenant, appréciez ! Mince à la fin...

    • Peppone le 25.04.2019 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Justin

      Dis nous où en serait notre pays sans la libre circulation, j'aimerais bien que tu développes.