Unia

24 octobre 2016 15:06; Act: 24.10.2016 15:16 Print

Des centaines de délégués en congrès à Genève

La cité de Calvin accueille en fin de semaine le congrès d'Unia, afin de faire un point global sur la situation des combats menés.

storybild

Le manque de protection face au licenciement sera au coeur des discussions. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Environ 400 délégués du plus grand syndicat de Suisse sont attendus en fin de semaine, dans la ville du bout du lac. Les débats feront un bilan des luttes récentes et évoqueront les défis qui attendent les défenseurs des salariés.

Le manque de protection face au licenciement constituera un des thèmes majeurs de réflexion des participants au congrès. Même si cette question fait désormais partie de l'agenda politique, le combat doit continuer, a fait remarquer lundi devant la presse le secrétaire régional d'Unia Genève, Alessandro Pelizzari.

«Nous constatons une recrudescence de licenciements touchant des femmes qui reviennent de congé maternité, ou de seniors mis à la porte de plus en plus jeunes», a souligné le syndicaliste Michel Schweri. Aujourd'hui, le licenciement fait partie des outils de management parmi les plus utilisés, a-t-il ajouté.

Les délégués d'Unia se pencheront aussi sur la flexibilisation du temps de travail, sur les retraites, sur les discriminations et sur la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse. Concernant ce dernier sujet, il sera difficile de trouver un consensus sans protection des travailleurs, a relevé M. Pelizzari.

Un livre souvenir

Chaque participant au congrès recevra en outre un livre qui rappelle le combat qu'ont mené les quelque 1500 employés de l'entreprise Merck Serono, à Genève, en 2012. Ces salariés ont été victimes du plus important licenciement collectif qu'a connu à ce jour le canton de bout du lac.

Ce cas illustre les limites du cadre légal suisse en matière de protection contre les licenciements, a souligné M. Pelizzari. Le livre, en trois langues, se présente comme «un travail de mémoire». Il contient des témoignages et des photos. Il parle aussi de souffrance humaine, a ajouté M. Schweri.

Quadriennal

Le congrès du syndicat Unia a lieu tous les quatre ans. Il permet au syndicat de faire le point sur ses activités et de discuter de la stratégie à adopter pour les années à venir. Le précédent congrès s'était déroulé à Zurich en 2012. Unia compte plus de 200'000 membres, a rappelé sa présidente centrale, Vania Alleva.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jedi le 24.10.2016 20:19 Report dénoncer ce commentaire

    Sangsues

    La conf des inutiles! Il y a longtemps que les patrons ont compris: j'annonce 10 licenciements et pour finir j'accepte les 8 (ce que je voulais effectivement) qu'ils me proposent pour avoir la paix! Des gens qui n'ont jamais bossé, payés (grassement) par les travailleurs pour offrir des casquettes.

  • LudoVD le 24.10.2016 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Tous ces inutiles qui ne bossent pas et ne servent à rien!

  • Marc le 24.10.2016 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Réjouissances

    Quel apport pour Genève...heureusement que ce sont les vacances...

Les derniers commentaires

  • Paupauline Gribier le 27.10.2016 00:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Syndicat inutile

    Ils ne servent à rien ces syndicats à part empocher les cotisations pour enrichir leur parti préférer socialiste et qu'on a besoin d'eux ils ne sont pas là je parle en connaissance de cause.

  • Fred Lausanne le 25.10.2016 21:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas utile

    Les ouvriers les mieux payés d'Europe! Vous n'avez pas besoin d'un syndicat....

  • Stan le 25.10.2016 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut bien se marrer ...

    Unia, un tremplin pour nos futurs politicards de gauche....

  • Léon le 25.10.2016 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Unia ou la dérive syndical!

    Unia est totalement coupée de sa base résidente.

  • Dann le 25.10.2016 07:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous savez..

    Vous savez ce que c'est un parc rempli de grosses berlines plus une Twingo? Une assemblée d'UNIA dont le propriétaire de la Twingo est venu demander de l'aide.