Genève

13 octobre 2019 20:29; Act: 13.10.2019 22:01 Print

Des kilomètres pour les enfants du Sénégal

La marche qui a eu lieu dimanche va permettre de rassembler au moins 350'000 francs. Elle a connu une légère baisse d'affluence par rapport aux années précédentes.

storybild

Les participants étaient un peu moins nombreux que les années précédentes. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 4000 jeunes et enfants ont participé dimanche à Genève à la Marche de l'espoir de Terre des Hommes (TdH) Suisse pour aider des enfants défavorisés, notamment au Sénégal. Cette 28e édition va permettre de rassembler entre 350'000 et 400'000 francs.

Les participants étaient un peu moins nombreux que les années précédentes. «On s'inquiétera l'année prochaine si ce chiffre descend encore», a affirmé à Keystone-ATS la porte-parole de Tdh Suisse Souad von Allmen.

Difficile d'attribuer une raison à ce léger recul d'affluence, mais Mme von Allmen relève la concurrence de plus en plus importante avec d'autres manifestations à cette période. La météo a pu aussi inciter certains parents à prévoir d'autres activités.

Certains confondent Tdh Suisse avec la Fondation Terre des hommes qui fait face à des difficultés financières, mais la porte-parole ne voit pas dans cette situation un impact sur le dispositif. Malgré des appels pour des clarifications, les promesses de dons ont continué d'arriver ces derniers mois, dit-elle.

Droit des enfants sénégalais

Dimanche, les jeunes et enfants étaient accompagnés de leur famille qui soutient leurs efforts en finançant une assistance pour des enfants africains, notamment sénégalais. Au total, 12'000 personnes ont marché sur six kilomètres. Ces dernières semaines, près de 32'000 enfants ont aussi participé à des présentations interactives dans les écoles genevoises et de France voisine.

La défense des droits des enfants sénégalais à la protection et à l'éducation était au centre de la manifestation. Dans ce pays, davantage de filles sont scolarisées que les garçons chez les petits.

Tdh Suisse soutient des activités auprès de plus de 3500 enfants. Celles-ci leur permettent de mieux se confronter à des problèmes comme les violences, la déscolarisation ou encore des maladies. Elles oeuvrent aussi pour améliorer l'environnement de ceux qui sont les plus vulnérables, ont dit les organisateurs.

Mali et Burkina Faso

Outre les Sénégalais, des enfants du Mali et du Burkina Faso, deux pays confrontés à des violences avec des groupes armés, seront également assistés. Les besoins sont importants, selon Mme von Allmen.

(nxp/ats)