«Etat d'urgence» permanent à Genève

21 mai 2019 09:24; Act: 21.05.2019 10:31 Print

Des policiers dénoncent un sous-effectif alarmant

Les agents sont inquiets du manque de personnel, notamment la nuit. Ils dénoncent un «état d'urgence» permanent.

storybild

Des agents dénoncent un sous-effectif qui péjore la gestion des urgences, notamment les nuits. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Des effectifs réduits de moitié, des urgences qui s'enchaînent, des affaires qui s'accumulent ou encore une transmission d'informations entre patrouilles défaillante faute de temps. C'est l'inquiétant tableau dénoncé par plusieurs policiers genevois à leur hiérarchie.

Selon la RTS, des agents du secteur de Lancy-Onex, Plainpalais et Carouge ont adressé en avril une note de service à l'Etat major de police secours. Ils pointent du doigt un nombre de postes de police divisé par trois dans leur zone en décembre et des effectifs divisés par deux. Conséquence d'après eux: un «état d'urgence» permanent qui les empêche d'accomplir correctement leur mission. La RTS indique que, depuis début 2019, les effectifs à l'échelle cantonale ne sont jamais suffisants durant la nuit, entraînant l'intervention de la police judiciaire, dont ce n'est pas la mission, et amenant la centrale d'intervention à devoir parfois renoncer à traiter certains appels jugés moins urgents.


(mpo)

Les commentaires les plus populaires

  • S.W le 21.05.2019 11:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Du n'importe quoi.

    Pendant ce temp, le contribuable continue de payé plein pot les impôts, mais où va cet argent? L'effectif de la police ce monte à combiens par rapport à la population? Qui gère cette ingérance? Les politiques tond le peuple au mépris de ça sécurité après c'est à la tête du client. En tout cas je soutiens la police, de nombreux agents veulent bien faire leurs boulots mais certaines conditions (volonté politique) les en empêchent, je les plain ils sont vraiment entre le marteau et l'enclume.

  • yp le 21.05.2019 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore et encore

    les conséquences de la politique Maudet

  • Paul Dubois le 21.05.2019 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M.

    Merci à la nouvelle loi sur la police. Celle qui promettait plus de policiers dans la rue...

Les derniers commentaires

  • bof of le 23.05.2019 09:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouais...

    qu'ils suppriment la semaine de vacances offerte aux policiers qui partent faire du vélo dans le cadre du clubs de vélo.... Pour commencer

  • Xav le 22.05.2019 23:52 Report dénoncer ce commentaire

    La nuit ils sont plus là non plus

    Maudet et sont organisation est la cause , il n'y a plus assez d'agents dans silo police secours , tous veulent faire des spécialités ( et donc ne font plus le travail que doit faire la police ) . Tous les agents de police secours rêvent d'aller se planquer en bossant à l'aéroport

  • Claude le 22.05.2019 23:41 Report dénoncer ce commentaire

    Arnaque

    Avec la super réorganisation à la Maudet c'est l'armée de mexicain , que des chefs promus avec des salaires en hausse donc des coûts pharaoniques pour des policiers dans des bureaux et plus sur le terrain , que font ils ? Pas grand chose en réalité . C'est ça la police genevoise , les jeunes recrues laissées sans encadrement et les anciens qui se planquent, se portent pâle , et on congé tous les week-ends.

  • Albert Le Vert le 22.05.2019 21:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Augmentation budgétaire

    Si l on regarde un peu plus en détail les budgets votés ces dernières années, des millions de francs ont été octroyés à la police dont l effectif ne cesse d augmenter d ailleurs . Alors comment expliquer ce problème? Soit l effectif est mal déployé soit il y a un problème organisationnel. Difficile à comprendre tout ça de l extérieur....

  • Ex Cheminot le 22.05.2019 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    Train d enfer

    Le sous effectif j ai connu ça il y avait 20 tour de services supprimés le week end, remplacer les malades d épuisements une bonne façon de faire tourner le personnel de terrain une pléthore de supérieurs hiérachiques tous les six mois , les plus chers qui ont craqués de burn out séries de 9x 12h style 03hoo 15 h00 la sieste était recommandée pour tenir le coup au bout du 7 éme jour de travail,la hiérachie 8 gaillards cherchait la faute de l employé les plus chers