Genève

05 février 2019 17:30; Act: 05.02.2019 18:04 Print

Les travaux débutent trop tôt: circulation paralysée

par David Ramseyer - L'horaire d'un chantier près de la rade n'a pas été respecté. Résultat: des bouchons et des retards sur plusieurs lignes TPG. L'Etat s'excuse.

storybild

Les travaux au carrefour des quais Gustave-Ador et Général-Guisan ont provoqué d'importantes perturbations du trafic, ce mardi 5 février 2019. (Photo: dra)

Sur ce sujet
Une faute?

Le trafic dans le quartier des Eaux-Vives (GE) est souvent dense, «mais là, c'était bien plus important que d'habitude», assure un automobiliste qui s'est retrouvé bloqué dans le trafic pendant de longues minutes, ce mardi matin. Même écho du côté des Transports publics genevois (TPG), qui ont annoncé des retards sur plusieurs axes du réseau. «Pourtant, nous n'avons pas enregistré d'accidents sur nos lignes, remarque leur porte-parole, François Mutter. On bataille pour remettre les bus à l'heure».

Sur les réseaux sociaux, également, la colère gronde: «Ce que nous avons vécu ce matin est inadmissible», lâche un internaute. Un autre signale avoir mis deux heures pour effectuer les cinq kilomètres qui séparent Vésenaz (GE) à Rive, en ville.

Un «couac» et des regrets

Le Canton se dit «navré» de ces importantes perturbations, dues à une étape du chantier pour l'aménagement d'une piste cyclable autour de la rade. Sur la rive gauche à côté du Jardin Anglais, la Ville de Genève a procédé à une intervention au carrefour des quais Gustave-Ador et Général-Guisan, qui implique la fermeture d'une voie de circulation. Problème: ces travaux, entamés aujourd'hui et prévus sur deux jours, ont débuté prématurément. Soit à 7h, juste au début de l'heure de pointe.

«Il s’avère que l’horaire de 9h ce matin n’a pas été respecté, et que le chantier a démarré plus tôt, sans autorisation de l’Office cantonal des transports, explique Roland Godel, porte-parole du Département cantonal des infrastructures. Nous présentons nos regrets à toutes les personnes qui ont subi les inconvénients de ce couac». Une erreur de communication avec l'entreprise qui effectue les travaux est à l’origine du début prématuré du chantier, indique la Ville de Genève.

Une séance a réuni mardi après-midi tous les acteurs concernés. Ce mercredi, le chantier débutera à 9h, pour diminuer au maximum les dérangements. Il devrait s'achever à 16h.